Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

5ème Forum de Paris sur la paix : le Président bissau guinéen Umaro Sissoko Embalo appelle au dialogue et au respect entre les nations du monde

La voix de l’Afrique a une fois de plus été entendue au travers du Président de la Guinée Bissau , Umaro Sissoko Embalo, par ailleurs président de la CEDEAO. Alors qu’il prenait part au forum de la paix à Paris qui a réuni entre le 11 et 12 novembre plus de 4000 participants, Le président Embalo a laissé entendre que seul le dialogue franc, le respect entre nations malgré les écarts et les divergences peuvent favoriser une paix durable dans le monde.

Le Président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo comme à son habitude s’est exprimé sans filtre sur la position de l’Afrique dans le concert des nations alors qu’il prenait part à la 5e édition du forum sur la paix à Paris entre les 11 et 12 novembre. Pour surmonter la multicrise dans le monde, thème de ces travaux, le Président en exercice de la CEDEAO  souligne l’importance d’être à l’écoute des véritables aspirations des peuples, au risque de déclencher des crises interminables. Il a cité dans ce sens les interventions de l’occident à travers le monde notamment en  Libye.

Le problème de la Libye a causé des conséquences graves pour le Mali, le Burkina, le Niger, Kadhafi était un mal nécessaire pour son peuple tout comme Saddam Hussein, le peuple vivait bien sous leur régime et aujourd’hui je me demande est ce qu’ils sont heureux sans Saddam, sans Kadhafi.

Umaro Sissoco Embalo, Président de la République

Dialogue, respect mutuel entre nations malgré les écarts et les points de divergences, multilatéralisme tels sont pour le Président Embalo les éléments nécessaires à une coopération internationale saine  et essentielle pour relever les défis mondiaux et assurer une paix durable.

Quand on parle à l’assemblée générale des Nations unies, Il faut pouvoir faire entendre sa voix, que tous puissent faire entendre leur voix. C’est évident que ce n’est pas facile quand on m’appelle et qu’on me dit “ecoute, il faut que tu te prononces comme nous”, mais non, ca ca ne marche plus comme ca, l’ordre mondial a changé, les pays BRICS comptent, il y a des pays comme l’Arabie Saoudite, l’Algérie, le Vénézuela qui vont s’associer aux BRICS et peut être que la Guinée Bissau y sera aussi si nous avons  du gaz ou du pétrole. Mais le plus important c’est qu’il ait du respect entre nous.

Umaro Sissoco Embalo, Président de la République

Même s’il fustige la polarisation faite sur le conflit en Europe de l’Est, il rappelle l’importance d’un dialogue franc entre les différents protagonistes du conflit russo ukrainien.

On ne peut pas se passer de la Russie, la Russie est importante pour la sécurité de l’Europe, c’est pour cette raison que Poutine m’a dit que Macron était important pour finir la guerre et il faut parler de cela à Zelensky. Le Président Poutine m’a parlé de toi trois fois  en précisant de faire une grande accolade à mon ami Macron qui a une grande responsabilité, la responsabilité de finir avec cette guerre.

Ainsi Le nouvel ordre mondial  perçu par le président Embalo positionne l’Afrique comme une force de proposition et d’assistance pour les défis climatiques sécuritaires et de développement auxquels le monde fait face. Depuis 2018, le Forum de Paris sur la Paix met en lumière des projets ou initiatives de gouvernance en proposant des solutions et des actions concrètes face aux défis mondiaux.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com