Afrique : vers la création d’un indice composite des activités économiques en zone Cemac

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’atelier de lancement du projet d’élaboration de cet indicateur s’est tenu le 23 juin, dans la capitale économique camerounaise. l’Indice composite des activités économiques selon l’Institut national de la statistique du Cameroun, peut être considéré comme le deuxième pilier de la politique monétaire.

Les économies de la zone CEMAC en Afrique centrale, seront bientôt dotées sous l’impulsion de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, d’un outil statistique dénommé ICAE, l’Indice composite des activités économiques. L’atelier de lancement du projet d’élaboration de cet indicateur s’est tenu le 23 juin, dans la capitale économique camerounaise. L’Indice composite des activités économiques selon l’Institut national de la statistique du Cameroun, peut être considéré comme le deuxième pilier de la politique monétaire. C’est aussi un outil crucial d’aide à la décision, qui fournira des informations micros économiques claires, sur la dynamique de l’activité économique dans la zone CEMAC.

Les entreprises joueront un rôle important dans ce processus de dynamisation de l’information économique. Ces entités devront mettre à la disposition de l’institut national de la statistique de leurs pays, des informations claires et précises découlant de leurs activités. Un aspect très important qu’ont tenu à souligner les autorités camerounaises.

Partant de l’expérience de la Banque nationale du Rwanda, l’Indice composite des activités économiques a été pressenti comme une solution au problème d’incohérence, entre l’objectif de refinancement trimestriel et la mise en œuvre hebdomadaire de la politique monétaire. 

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com