Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : un accord pour la gestion du fonds d’ajustement signé entre la Zlecaf et Afreximbank

Le 9 février 2022, le secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine ZLECAF et la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), ont signé au Caire en Egypte, un accord relatif à la gestion du Fonds d’Ajustement de la ZLECAF. Un excellent outil d’après les signataires, pour apporter un soutien aux États parties et à leurs secteur privé par le financement, l’assistance technique, les subventions et le financement des indemnisations.

Aider à atténuer les pertes de revenus et les pressions concurrentielles pouvant résulter de la réduction des tarifs et la libéralisation des marchés afin de tirer parti des opportunités de la ZLECAf. C’est l’objectif de L’accord relatif à la gestion des Fonds de base du Fonds d’ajustement de la ZLECAF signé entre celle-ci et Afreximbank. Une autre étape importante vers la réussite de la mise en œuvre du accord de libre-échange continental.

“Nous avons en très peu de temps acquis, ce qu’objectivement, je désignerai par réaliser un succès remarquable. En ce qui concerne l’accessibilité du financement du commerce à plusieurs Africains, et le commerce sous la ZLECAF, accessible aux petites et moyennes entreprises, et aux jeunes entrepreneurs à travers notre continent.”

Wamkele Mene, Secrétaire général de la ZLECAF

Les ressources nécessaires au Fonds d’ajustement au cours des 5 à 10 prochaines années sont estimées à 10 milliards de dollars américains. Afreximbank a déjà engagé 1 milliard de dollars pour l’ajustement de la ZLECAF. Les fonds seront utilisés pour soutenir les secteurs public et privé, et développer des capacités pour produire des biens et des services à valeur ajoutée qui peuvent être échangés de manière compétitive sur le continent.

“Le Fonds est un outil nécessaire pour s’assurer que les implémentations de la ZLECAF n’affectent aucun pays. Ces implémentations seront insignifiantes, si elles ne contribuent pas à la prospérité économique du continent.”

Benedict Oramah, Président d’Afreximbank

La Zone de libre-échange continentale africaine est un projet phare de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, de sa propre vision du développement de l’Afrique. Sa mise en œuvre immédiate fournira des gains rapides qui auront un impact sur le développement socio-économique, et amélioreront la confiance et l’engagement des Africains en tant que propriétaires et moteurs de l’Agenda 2063.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com