Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Algérie : croissance en hausse établie à 2,4% en 2022 par le FMI

Contrairement à 143 autres économies du monde, celle de l’Algérie va s’apprécier de 0,5% en 2022, passant à 2,4% contre 1,9% prévu en octobre 2021. Une embellie qui découle de perspectives positives dans les secteurs pétrolier et agricole. Dans le même temps, le taux de chômage va diminuer entre 2022 et 2023 de 11,1% à 9,8%.

L’Algérie fait figure d’exception dans un contexte où 143 économies du monde ont vu leurs perspectives de croissance revues à la baisse par le Fonds Monétaire International. Les indicateurs macroéconomiques du pays d’Afrique du Nord vont croître de 0,5% par rapport aux prévisions d’octobre 2021, se fixant ainsi à 2,4% au lieu de 1,9%. 

Cela veut dire que l’Algérie a pu travailler stratégiquement pour pouvoir renforcer les secteurs les plus touchés dont le tourisme. Et sa capacité à diversifier ses activités lui permet aujourd’hui d’avoir de bons résultats. Si le pays suit cette voie, il pourrait être bien confirmé l’année prochaine.

Al KITENGE, Économiste – RD Congo

Selon les indications du Fonds Monétaire International, la santé économique de l’Algérie sera consécutive aux revenus engendrés dans le secteur pétrolier. En effet, relève le FMI, les pays producteurs de pétrole bénéficient d’une conjoncture favorable alors que les prix du baril de pétrole sont passés de 80 à 110 USD.

“N’oublions pas que nous avons aussi au moins huit grands pays exportateurs de pétrole qui vont bénéficier de la flambée des cours de cette matière première dans un proche avenir. Dans les prochains mois, ils vont bénéficier d’une hausse de leurs revenus pétroliers.  Ces pays doivent utiliser cette amélioration de leurs ressources avec intelligence, continuer de diversifier leurs économies pour  réduire leur dépendance au-tout pétrole.”

Abebe Aemro SELASSIE, Directeur du Fonds Monétaire International pour l’AfriqueÉthiopie

Depuis février 2022, l’Algérie a augmenté sa production de pétrole  de 10.000 barils/jour pour atteindre 982.000 barils/jour. Autre facteur favorable, l’amélioration de la pluviométrie qui va accroître les rendements agricoles. De plus, le taux de chômage devrait baisser en Algérie en passant de 11,1%, en 2022, à 9,8% en 2023 contre 13,4% en 2021.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com