Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Algérie : Nadir Larbaoui nommé Premier ministre

Nadir Larbaoui est le nouveau Premier ministre de l’Algérie. Il a été nommé par le président Abdelmadjid Tebboune le 11 novembre 2023. Il remplace à ce poste Aïmene Benabderrahmane, démis de ses fonctions par le chef d’État ce même jour.

L’Algérie a un nouveau chef du gouvernement. Le président Abdelmadjid Tebboune a nommé Nadir Larbaoui nouveau Premier ministre du pays, selon un communiqué de la présidence de la République rendu public le 11 novembre 2023. Nadir Larbaoui remplace à ce poste Aïmene Benabderrahmane, démis de ses fonctions par le chef d’État. Aïmene Benabderrahmane avait été désigné Premier ministre en juin 2021. La nomination d’un nouveau chef du gouvernement en Algérie intervient près d’un an avant l’élection présidentielle prévue en décembre 2024.

“Je crois que Abdelmadjid Tebboune, à travers cette nomination, vise finalement le second mandat auquel il prétendera sans aucun doute à partir de l’année prochaine. Je pense qu’il s’agit là d’une décision stratégique pour le clan Tebboune en vue de la présidentielle de 2024. Aussi, il faut bien admettre que l’ancien Premier ministre était un petit peu en deçà de ce qu’on pouvait attendre. Monsieur Benabderrahmane n’était pas à la hauteur de la posture du Premier ministre.”

Mohamed AMIRI, Journaliste / Consultant international, Algérie

Avant d’être nommé Premier ministre, Nadir Larbaoui, âgé de 74 ans, était le directeur de cabinet à la présidence algérienne depuis mars 2023. Riche d’une longue carrière diplomatique, il a auparavant occupé les fonctions de représentant de l’Algérie auprès de la Ligue arabe et de représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies. Ancien avocat et joueur international de l’équipe algérienne de handball, Nadir Larbaoui est le collaborateur le plus influent et le plus proche du président Tebboune, selon des sources locales. 

“Tous les voyants sont ouverts pour que Abdelmadjid Tebboune rempile pour un second mandat. Cela dit, il prend tout de même ses précautions en changeant de Premier ministre, en assurant une garde rapprochée beaucoup plus connectée aux affaires du gouvernement et en se tenant proche des décisions qui peuvent être prises en dehors de la présidence.”

Mohamed AMIRI, Journaliste / Consultant international, Algérie

Ce remaniement intervient après que le président Abdelmadjid Tebboune a exprimé sa désatisfaction quant à la gestion des tensions liées à la disponibilité des denrées alimentaires et la concrétisation de certaines décisions présidentielles. Il y a un mois, le chef d’État avait également ordonné la réorganisation des services de la présidence, notamment la nomination de nouveaux conseillers pour suivre efficacement la mise en œuvre des orientations gouvernementales.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com