Burundi : levée des sanctions internationales infligées par les USA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Six ans après, les États-Unis lèvent les sanctions contre le Burundi. Le gouvernement américain avait imposé des sanctions au Burundi à la suite de la crise politique de 2015 dans le pays, qui avait causé des milliers de morts et plusieurs blessés. Le président Joe Biden a en effet mis fin à l’état d’urgence national qui avait été déclaré dans le pays. 

Les États-Unis ont levé le 18 novembre 2021, les sanctions imposées au Burundi depuis 2015. Des sanctions infligées lorsque de violentes manifestations ont éclaté contre l’ex-président Pierre Nkurunziza, qui ont entraîné plus d’un millier de décès et plusieurs blessés. La décision américaine intervient deux jours après que l’ambassadrice américaine au Burundi, Melanie Higgins, a rencontré le président burundais Evariste Ndayishimiye à Gitega.

Pendant la crise politique de 2015, les forces de sécurité burundaises et de hauts responsables gouvernementaux ont été accusés de violations des droits humains. Le 22 novembre 2015, les États-Unis ont publié un décret déclarant la situation au Burundi urgence nationale. Une mesure qui a conduit au gel des propriétés appartenant à certains représentants du gouvernement qui auraient joué un rôle dans les violations des droits.

Selon le gouvernement américain, le transfert de pouvoir à la suite des élections de 2020 a considérablement réduit la violence au Burundi. En conséquence, le président Joe Biden a mis fin à l’état d’urgence national déclaré dans le pays. Rappelons qu’en 2015, l’Union européenne avait également infligé des sanctions au Burundi à la suite de rapports des Nations Unies faisant état de violations flagrantes des droits humains, suspendant ainsi l’aide directe au pays.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com