Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : un projet de reconstruction de la ville de Mokolo présenté

A l’occasion de la journée mondiale des villes, s’est tenue au Cameroun la 6ème édition de la conférence internationale Archi-Talk. Placé sous le thème, “Local 3.0: comment s’adapter aux changements climatiques en s’appuyant sur les patrimoines”, cet échange entre représentants du gouvernement, architectes, étudiants a eu pour but la présentation du projet  ‘’MOKOLO GREEN CITY BY 2050”. Ce projet a pour vocation de reconstruire la ville de Mokolo à l’extrême Nord sujette à une pluviométrie dense source d’inondation et de multiples sinistres.

En octobre 2022, de fortes pluies ont détruit des ponts, décimé des cultures, fait périr du bétail et ravagé plus de 43 000 personnes  dans l’extrême nord du Cameroun. L’excédent d’eau qui est la cause de ces sinistres s’explique par la forte pluviométrie et l’absence de canalisation. Avec le projet ‘’MOKOLO GREEN CITY BY 2050” présenté par l’architecte Camerounais Cedrix Tsambang à l’occasion de la 6è édition de la conférence internationale Archi-Talk, le Directeur général de Chorus Architecture veut faire de Mokolo, une ville écologique qui réponde aux exigences d’urbanisation.

Mokolo 2050 est porté par la volonté des collectivités de la ville de Mokolo.Le concept met en valeur les atouts de la ville de Mokolo de façon autant utopique que pragmatique bien sûr les matériaux de la ville, les cultures, les formes , les symboles mais surtout le potentiel que l’on peut développer dans cette ville là.

Cédrix Tsambang, Directeur général  Chorus Architecture

Actuellement, plus de 37.73% des terres sont occupées par des lotissements pour seulement 1% de verdure. Cependant d’ici 2050, l’objectif du projet ‘’MOKOLO GREEN CITY” est de passer à une surface bâti de 2.17% avec 37.12% d’espace verts. De façon concrète il y aura autant de logements mais exploités en hauteur et non en largeur, plus d’espaces verts, plus de voies de circulation pour réduire l’excédent d’eau.

Avec le projet Mokolo 2050 de la ville de Mokolo, je pense que c’est une belle initiative en prenant en considération les différents aspects d’une ville ca nous donne de voir un peu plus loin comment est ce qu’on peut faire avec les ressources que l’on a.

Dannelle Pelle Morgreu, Etudiante en Architecture

Bien que cette vision soit une approche moins coûteuse et plus écologique, pour nombre d’intervenants, la faisabilité reste encore à revoir.  MOKOLO GREEN SCARF CITY BY 2050 demande une volonté commune du gouvernement, des organisations, de la population. Pour l’heure, les finances mobilisées pour sa matérialisation comme l’indique Cédrix Tsambang émanent de l’initiative de Chorus Architecture qui ne demande qu’à être appuyé pour offrir un avenir meilleur aux populations de Mokolo.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com