Commerce : Le Comesa renforce les engagements américano-africains

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Cette signature marque le début du cheminement vers la consolidation des relations entre les Conseils pour une période de deux ans, soit de 2021 à 2023.  © Africa24

Le conseil des entreprises du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa), a signé un protocole d’accord avec le Conseil des entreprises d’Afrique (CCA) en vue de forger de nouvelles voies pour des engagements plus forts entre les États-Unis et l’Afrique

“Grâce à ce protocole d’accord, nous renforçons la relation pour faciliter une collaboration plus étroite, l’avancement conjoint du programme d’affaires du secteur privé et fournir une plate-forme pour consolider la voix du secteur privé” a déclaré Marday Venkatasamy, le président du Conseil des entreprises du Comesa. L’accord en question à pour ambition, le renforcement des engagements des investisseurs américains, dans un continent africain que beaucoup s’accordent à qualifier de “terre d’opportunités”.

Vers un nouveau cap
Cette signature marque le début du cheminement vers la consolidation des relations entre les Conseils pour une période de deux ans, soit de 2021 à 2023. Outre le partage des connaissances, les parties devraient élaborer un plan de mise en œuvre conjoint pour la facilitation d’entreprise à entreprise et d’entreprise à gouvernement, les dialogues entre les secteurs public et privé, les conférences, les événements spéciaux et les missions commerciales. Florie Liser, président-directeur général du Corporate Council of Africa, a déclaré que “Le Comesa Business Council étant l’un des partenaires les plus anciens de la CCA, nous nous félicitons de ce protocole d’accord et sommes impatients de collaborer pour soutenir un plus grand commerce et des investissements entre les États-Unis et le Comesa, et des liens plus étroits entre nos entreprises”.

Des domaines d’intervention à valeurs ajoutées
L’issue de ce protocole d’accord, débouche sur plusieurs domaines d’intervention. Les principales sont, la facilitation du commerce, le développement des infrastructures liées au commerce, le développement du secteur des services, la durabilité des petites et moyennes entreprises, l’agro-industrie, les chaînes de valeur régionales et de valeur ajoutée. On compte aussi la promotion et la facilitation des investissements, le leadership des femmes dans les entreprises et le renforcement des capacités tout comme l’assistance technique.

Un accord qui épouse la philosophie de la Comesa
La stratégie actuelle du Marché commun de l’Afrique orientale et australe peut se résumer par l’expression “prospérité économique grâce à l’intégration régionale”. Avec ses 21 États membres, une population de plus de 583 millions d’habitants, un produit intérieur brut de 805 milliards de dollars, un commerce mondial d’exportation/importation de marchandises d’une valeur de 324 milliards de dollars, le Comesa constitue une place de marché majeure pour le commerce intérieur et extérieur de l’Afrique. Géographiquement, ce marché représente près des 2/3 du continent africain avec une superficie de 12 millions (km²). Son objectif principal est la formation d’une grande unité économique et commerciale, capable de surmonter certains des obstacles auxquels sont confrontés les États individuels.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com