Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Congo : lancement de la 12ème Zone agricole protégée pour relever le défi de l’autosuffisance alimentaire

Le gouvernement de la République du Congo préconise l’instauration des zones agricoles protégées dans tous les départements du pays afin de renverser la balance d’importation massive de produits agricoles. Cette stratégie qui consiste pour le ministère de l’Agriculture à octroyer aux groupements agricoles des hectares de terres préparées, des locaux d’habitations et de stockage, du matériel commencent à produire des résultats satisfaisants. Depuis septembre 2021 période de lancement, l’État rachète les récoltes auprès de ces groupement qui se font de l’argent.

Le ministère de l’Agriculture de l’élevage et de la pêche a lancé la douzième Zone agricole protégée le 1er octobre 2022, dans la localité de Olongone, située dans le département de la Cuvette. Preuve tangible que le projet lancé en septembre 2021 et qui constitue la stratégie du gouvernement visant à développer l’agriculture demeure prometteuse.

“Nous avons opté pour une stratégie de mobilisation des congolais fondée sur la création de ce que nous appelons les zones agricoles protégées donc, le regroupement de l’agglomération des acteurs sur des espaces préparées par le gouvernement. Et, nous pensons que cette stratégie qui se déploie à la fois au niveau de la production végétale, au niveau de l’élevage et même de la pisciculture pourra donner des résultats. Donc, nous sommes actuellement sur la mise en œuvre de cette stratégie.”

Paul Valentin NGOBO, Ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêcheCongo

Les Zones agricoles protégées sont d’abord des espaces aménagés par l’État congolais. Il identifie les terres d’une superficie minimale de 100 hectares, il construit des habitations, laboure, pulvérise, met en place un système d’irrigation, accompagne les acteurs sur l’acquisition des intrants des semences. 

“Les zones agricoles protégées accélèrent la croissance de la production alimentaire et sont également l’occasion pour nous de réduire le chômage parce que les acteurs ne sont plus considérés comme étant des chômeurs. En général, une zone agricole protégée a 150 producteurs. Et c’est également l’occasion pour nous de développer le tissu économique local et de contribuer donc à la diversification de notre économie.”

Paul Valentin NGOBO, Ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêcheCongo

Le gouvernement de la République du Congo importe pour plus de 700 milliards de francs cfa de produits alimentaires, à cause de sa faible production locale. Le développement de l’agriculture va créer les conditions d’une sécurité alimentaire, de la baisse des importations et ramener la courbe du chômage de 11,04 % à 6% grâce aux emplois qui seront créés.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com