Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Congo : le président Denis Sassou Nguesso encourage la fabrication des vaccins COVID-19 en Afrique

S.E. Dénis Sassou Nguesso. © Présidence de la République du Congo

Dans une adresse au corps diplomatique présent au Congo, le président Denis Sassou Nguesso a fait savoir que l’Afrique a besoin d’être accompagnée dans l’acquisition des vaccins et leur production sur le continent.

Le 4 janvier 2022 face au corps diplomatique basé au Congo, le président Denis Sassou Nguesso a invité la communauté internationale à soutenir l’Afrique pour la fabrication locale de vaccins contre le COVID-19. 

Selon le chef de l’Etat, cette production des vaccins sur le continent, devrait se faire « sans que d’autres pathologies qui sévissent encore en Afrique ne souffrent d’aucune indifférence de la part des scientifiques ».

« La récente découverte de la variante Omicron a encore accru les incertitudes quant à la fin de cette pandémie et a poussé certains pays à recourir à la fermeture temporaire de leurs frontières ».

Denis Sassou Nguesso, président du Congo

Plus de 5,3 milliards de doses de vaccins ont été administrées dans le monde, selon les données de septembre 2021 de l’université John Hopkins. L’Afrique, continent au système sanitaire fragile accuse toujours un sérieux retard en la matière. En effet, seuls 20 pays africains, soit près du tiers des 54 pays du continent ont entièrement vacciné 10 % de leurs populations contre la COVID-19. Une situation due de l’avis de certains experts, à la dépendance actuelle du continent au don et les exportations de vaccins. D’où la nécessite pour le continent de se lancer de la production de vaccins covid-19.

Quelques pays, à l’instar de l’Egypte et l’Afrique du Sud, l’Algérie et le Maroc entendent s’imposer comme les meneurs continentaux de la production du sérum. Seulement ces initiative nécessite un accompagnement de la communauté internationale.

« Pour le bien être de toute l’humanité, la communauté internationale devrait accompagner l’Afrique, non seulement dans l’acquisition des vaccins, mais aussi pour leur fabrication sur le continent ».

Denis Sassou Nguesso, président du Congo

Au rythme actuel, l’OMS estime qu’il faudra attendre mai 2022 pour que l’Afrique atteigne une couverture vaccinale de 40 % et août 2024 pour que le continent franchisse la barre de 70 % de couverture vaccinale contre la COVID-19. L’Union africaine s’est fixée pour objectif de vacciner 60% du continent d’ici fin 2022.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com