Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Crise sécuritaire à l’est de la RD Congo : les chefs d’Etat de l’EAC maintiennent la voie politique comme solution

Les dirigeants des pays membres de la communauté d’Afrique de l’Est ont effectué de nouveaux échanges sur la mise en œuvre du processus de paix dans l’Est de la République Démocratique du Congo, le 07 novembre en Egypte. Selon le président  en exercice de la communauté d’Afrique de l’Est, le président du Burundi Evariste Ndayishimiye, il  y a des progrès dans  la mise en œuvre des pistes politico-militaires. Cependant, le soutien apporté au M23 par les pays étrangers met à mal les efforts entrepris pour un retour rapide à la paix et la sécurité dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Des négociations politiques sont envisagées à partir du 16 novembre 2022 à Nairobi au Kenya.

En amont de la prochaine session du dialogue de paix de la Communauté d’Afrique de l’Est(EAC), le président en exercice du Sommet des chefs d’État de ladite communauté, Evariste Ndayishimiye, a tenu des consultations pour faciliter le retour à la  paix dans l’Est de la RD Congo. Au cours de ces échanges organisées en marge de la COP27 en Egypte avec les chefs d’Etat du Rwanda, de la Tanzanie, du Kenya et du Premier ministre de la RD Congo, les pays membres ont passé en revue les progrès accomplis dans la mise en œuvre des pistes politico-militaires et présentent la solution politique comme la seule solution durable. 

Ils ont passé en revue les développements récents au Nord kivu, en particulier la recrudescence des attaques contre les populations par des groupes armés qui a sapé  les acquis, car les groupes locaux armés avaient déjà proposé de déposer les armes  en échange de la paix et exhorte toutes les parties à se joindre à la recherche d’une paix durable dans l’est de la RDC par le biais d’un dialogue intercongolais

Peter Mutuku Mathuki, Secrétaire générale de la Communauté d’Afrique de l’Est

Malgré des avancées dans la lutte contre l’insécurité en RD Congo, le président en exercice de la Communauté d’Afrique de l’Est(EAC), le président du Burundi Evariste Ndayishimiye, note la  résurgence des cas de violence. Le Rwanda et la RD Congo s’accusent mutuellement d’ingérence dans leurs espaces aérien et terrestre. Le Rwanda est toujours accusé par le gouvernement congolais de soutenir les attaques du M23 qui mettent à mal les efforts entrepris par la communauté.

La prochaine session du dialogue de paix se tiendra le 16 novembre 2022 au kenya.Il a ete souligné la necessité de maintenir l’inclusivité en garantissant la participation de toutes les parties

Peter Mutuku Mathuki, Secrétaire générale de la Communauté d’Afrique de l’Est

En plus d’inclure dès la prochaine rencontre les chefs communautaires dans les négociations, l’EAC lance un appel au retrait des groupes armés étrangers pour un retour dans leurs pays d’origine afin de permettre à plus de 200 000 déplacés de regagner progressivement leur domicile. La prochaine session du dialogue de paix sur la situation sécuritaireà l’est de la République démocratique du Congo débutera le 16 novembre 2022 à Nairobi au Kenya

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com