Ethiopie : des mesures économiques pour une relance espérée en 2022

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Face à une situation économique préoccupante marquée par une forte hausse du taux d’inflation à 32%, l’Ethiopie prend des mesures drastiques. Le ministre des Finances Eyob Tekalign a indiqué que le gouvernement est prêt à perdre des revenus pour sauver l’économie du pays.

En Ethiopie, l’inflation alimentaire a atteint 32 %, son taux le plus élevé enregistré en une décennie. Face à cette situation, le gouvernement a décidé de lever la taxe sur la valeur ajoutée des produits de consommation, notamment l’huile, le sucre, le sucre et le blé. Une mesure censée augmenter les importations dans le pays. Même au détriment de la croissance économique, a insisté le ministre des Finances Eyob Tekalign.

Le gouvernement éthiopien pense que l’ouverture du marché local aux importations de produits de base et aux matières premières  s’alignent avec ses ambitions économiques. Les droits et taxes ont été supprimés sur plus de 500 intrants et équipements agricoles pour inciter le secteur privé à investir dans l’importation des technologies agricoles innovantes. 

L’économie éthiopienne est fragilisée par la pandémie de covid-19 et le conflit au Tigré. Cependant, le gouvernement espère un rebond économique dès 2022. Une reprise qui sera portée par l’amélioration significative de la productivité, le rebond du tourisme, l’accélération des exportations. Sur le plan politique, l’Ethiopie entend organiser des élections libres et conclure la phase 2 du remplissage du barrage de la Renaissance.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback