Africa24 TV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Ghana ne verra pas les huitièmes de finale !

Le Ghana est éliminé tout comme les uruguayens malgré leur victoire 2-0. La Corée du Sud le Portugal passent en 8ème de finale pour le compte de la poule H.

A l’heure d’affronter l’Uruguay et plus précisément au moment de voir Luis Suarez fouler la pelouse du stade Al-Janoub, certains supporters du Ghana, encore sous le choc de 2010, avaient peut-être l’envie d’ouvrir un dictionnaire à la lettre R pour y confirmer la définition du mot revanche dont seul Andre Ayew pouvait encore se souvenir même s’il n’avait pas joué ce match de sinistre mémoire. Heureusement, douze ans après, Otto Addo et ses hommes entamaient cette rencontre décisive avec un seul mot en tête…Victoire.

Car pour valider sa qualification en huitième, le Ghana n’avait besoin que d’une chose…gagner ou au pire concéder le nul si la Corée du Sud ne gagnait pas face au Portugal…mais finalement rien ne s’est passé comme prévu.

Dans ce début de match, ce sont les hommes de Diego Alonso qui contrôlent les premiers débats même s’ils sont les seuls depuis le début de cette coupe du monde à n’avoir encore inscrit le moindre but.

Sur un contre lancé sur la droite, Pelistri entrait dans la surface mais son centre à ras de terre ne trouvait pas ses partenaires (9’). Quatre minutes plus tard, c’est Nunez qui prenait la défense ghanéenne de vitesse mais oubliait le ballon à l’entrée de la surface (13’).

Les coéquipiers des frères Ayew subissaient dans ce premier quart d’heure jusqu’à ce que Jordan Ayew trouve Kudus dans la surface. Le joueur de l’Ajax était pris par Rochet et l’arbitre Daniel Siebert indiquait le point de pénalty après l’intervention du VAR.

C’est André Ayew qui se chargeait de la lourde responsabilité de tirer ce pénalty. Un coup de pied de réparation qu’il tirait bien trop fébrilement du gauche pour tromper le gardien uruguayen (18’) et qui ne réparait en tout cas pas le traumatisme de 2010.

Après cette péripétie, les sud-américains reprenaient le contrôle du jeu et sur une balle perdue par Jordan Ayew , Pelistri remontait rapidement sur le droite et adressait son centre à Suarez. Sa frappe du droit était détournée par Ati Zigi sur De Arrascaeta qui ne ratait pas son coup de tête (0-1, 26’).

Huit minutes plus tard, De Arrascaeta sanctionnait à nouveau la défense ghanéenne en doublant la mise d’une magnifique demie volée du droit (0-2, 32’).

Menés 2-0 après trente minutes de jeu, le Ghana pouvait espérer revenir après sa démonstration d’efficacité devant le but face au Portugal (défaite 3-2) et la Corée du Sud (victoire 3-2).

Mais jusqu’à la fin de cette première période, les Black Stars semblaient totalement éteints à l’image de André Ayew et Inaki Williams incapables de créer la moindre situation réellement dangereuse.

A la reprise, Otto Addo décidait fort logiquement de muscler son attaque et remplaçait les frères Ayew, Jordan et André par Sulemana et Bukari et Partey récupérait le brassard de capitaine.

Du sang neuf qui redonnait de l’ambition au Ghana

Sur un centre de Rahman, Sulemana frappait à ras dd terre d’un tir croisé qui échappait à la reprise de Kudus (46’). Mais dans l’ensemble cette rencontre restait techniquement assez pauvre même si l’Uruguay voyait l’arbitre refuser logiquement un pénalty suite à l’intervention de Amartey sur Nunez (57’).

Le temps passait, le Ghana monopolisait le ballon sans parvenir à inquiéter la Céleste. Dans le dernier quart d’heure, Addo, au risque d’être pris en contre, lançait Samed et Semenyo en lieu et place de Kyereh et Williams.

Très actif, Sulemana portait les bonnes intentions ghanéennes et donnait l’impression de pouvoir inverser le cours du jeu à tout moment mais ni Semenyo d’un tir du gauche trop croisé (79’) ni Kudus d’une frappe puissante du gauche (81’) ne parvenaient à tromper Rochet.

Finalement, le score en restait là (0-2) sans qu’à aucun moment les hommes de Otto Addo n’aient démontré leur capacité à prendre le meilleur sur une solide équipe uruguayenne. Le Ghana était éliminé tout comme les uruguayens qui malgré leur victoire sont aussi éliminés de cette coupe du monde après la victoire de la Corée du Sud face au Portugal (2-1).

Agenda

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com