Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Libye : l’Onu appelle à réunifier l’exécutif avant d’éventuelles élections

Le chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye, Abdoulaye Bathily, a déclaré que la crise politique en Libye existe toujours sans qu’une issue claire se dessine face à la longue impasse permanente qui entoure le pouvoir exécutif. Fort de ce premier rapport sur la crise libyenne par le nouvel émissaire, les Nations Unies appellent à la réunification de l’exécutif avant l’organisation d’éventuelles élections.

Selon le premier rapport du nouvel émissaire des Nations Unies en Libye, Abdoulaye Bathily, l’urgence  dans ce pays d’Afrique du Nord est de réunifier  les membres de l’exécutif pour entamer le processus de transition. Cependant, les efforts visant à résoudre les questions liées à la base constitutionnelle des élections ne semblent pas conduire à une action concrète de la part des acteurs concernés, ce qui retarde davantage les perspectives de tenue d’élections inclusives, libres et équitables.

« Depuis mon arrivée en Libye, j’ai entamé une série de consultations avec un large éventail d’acteurs politiques, sécuritaires et économiques libyens, ainsi que des représentants de la société civile de toutes les régions du pays, afin de mieux comprendre les défis actuels, les solutions possibles et les aspirations du peuple libyen »

Abdoulaye Bathily, Émissaire spéciale de l’ONU en LibyeSénégal

Depuis mars 2022, la Libye est dirigée par deux gouvernements: Le premier ayant à sa tête Fathi Bachagha désigné par le Parlement, et le second gouvernement dirigé par Abdul Hamid Dbeibah. Abdoulaye Bathily sous pression de l’ONU aura la tâche difficile de renforcer la sécurité nationale à travers diverses rencontres entre les différents acteurs institutionnels et de la société civile  pour comprendre les défis actuels et parvenir à un accord politique pouvant mener aux scrutins générales.

La situation politique et humanitaire en Libye se dégrade. La situation politique accentuée par le bicéphalisme au niveau de l’exécutif libyen avec deux premier ministre et voilà autant d’obstacles qui constituent des pesanteurs dans l’agenda diplomatique international. Il est donc important aujourd’hui de rentrer dans une réunification d’un gouvernement unifié qui prend en compte les sensibilités, les tribus libyennes pour pouvoir élaborer un plan de sortie de crise qui va permettre d’aboutir à des élections crédibles et incontestables

Aboudramane Coulibaly, Analyste politiqueMali

La date de la tenue d’élections parlementaires et présidentielle n’a pas encore été arrêtée. Toutefois, les Libyens aspirent à ce que ce scrutin contribue à mettre fin à un conflit armé fratricide qui déchire la Libye depuis 2011.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com