Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Mostapha Bousmina, stratège de la recherche scientifique et de l’innovation

Le Professeur Mostapha Bousmina, chancelier de l’Académie Hassan II des sciences et technologies et président de l’Université euro-méditerranéenne de Fès au Maroc, dirige, depuis près de deux ans, le Conseil africain de la recherche scientifique et de l’innovation (CARSI), qui relève de l’Union Africaine. Portrait de ce physico-chimiste, classé parmi les plus impactants au monde.

À 61 ans, le Pr Mostapha Bousmina assume la présidence du Conseil africain de la recherche scientifique et de l’innovation (CARSI). L’institution de l’Union Africaine qu’il dirige depuis novembre 2021, a pour missions de promouvoir, entre autres : la recherche scientifique et l’innovation en vue de relever les défis de développement socio-économique en Afrique, l’excellence en matière de recherche scientifique et d’innovation en Afrique afin accélérer le programme de développement du continent et promouvoir la collaboration intra-africaine et internationale dans les domaines de la science, la technologie et de l’innovation. Natif de Nador, ville située au nord-est du Maroc, Mostapha Bousmina a fait de la région Euro-Méditerranéenne sa spécialité. Sa passion pour le dialogue interculturel et sa disposition à nouer des partenariats avec d’autres établissements universitaires du bassin méditerranéen en font un acteur académique clé pour la région.

“Je pense sincèrement qu’il est temps qu’on puisse conjuguer un peu les efforts et qu’on puisse avoir un seul parapluie parce que nous avons une multitude de feeltact qui jettent un regard sur cet espace de la méditerranée et de l’Euro-méditerranée.”

Mostapha Bousmina, Président du Conseil africain de la recherche scientifique et de l’innovation

Après avoir décroché des formations universitaires en physique, chimie et ingénierie à l’École des hauts polymères de Strasbourg, le Pr Mostapha Bousmina devient chercheur aux États-Unis, Professeur à l’École Polytechnique de Montréal et plus tard à l’Université Laval au Québec. Pour ce membre fondateur de l’Association marocaine pour l’innovation et la recherche, il est temps de réinventer la Méditerranée pour qu’elle puisse enfin trouver sa voie et sortir de cette prison des continents qui s’accusent mutuellement.

“Il s’agit de réinventer cette méditerranée, d’être une force de proposition pour que cette méditerranée puisse trouver sa voie. Elle est emprisonnée entre deux continents qui ne se parlent pas beaucoup, qui s’accusent mutuellement. L’Europe regarde l’Afrique comme étant d’ancienne colonie, une source de problèmes. Vous aviez l’Afrique qui est un continent qui se développe, le Maroc est dans cette zone qu’on appelle la méditerranée, avec sa tête en Europe et ses racines en Afrique.”

Mostapha Bousmina, Président du Conseil africain de la recherche scientifique et de l’innovation

Fin connaisseur des enjeux de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation en Afrique, le Pr Mostapha Bousmina a été classé, en 2020, 387ème sur 80 670 chercheurs sur les polymères par l’université américaine de Stanford et le marocain le plus impactant en matière de recherche scientifique à l’échelle mondiale. Une forte expérience pour le scientifique, qui lance un appel de dotation d’infrastructures sur le continent s’il veut aspirer au développement.

“Il faut doter le continent d’infrastructures. On ne peut pas prétendre au développement si on n’a pas d’électricité, pas d’eau, pas d’energies, pas de routes pour transporter les produits. Il y’a une opportunité pour l’Afrique pour qu’elle puisse investir dans les sciences et techniques de l’information et de la communication, les mathématiques pour transformer son économie, d’une économie extractive à une économie transformative.”

Mostapha Bousmina, Président du Conseil africain de la recherche scientifique et de l’innovation

Rappelons qu’en juin 2022, le Pr Mostapha Bousmina a été décoré de la Croix de Commandeur de l’Ordre du Mérite Civil du Royaume d’Espagne par Ricardo Díez-Hochleitner, ambassadeur d’Espagne au Maroc. Il reflète ainsi, selon l’ambassadeur, l’exemple du potentiel de la coopération dans le grand Espace Euro-méditerranéen.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com