Africa24 TV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Qualifié pour les demi-finales, le Maroc affrontera la France le 14 décembre

Fierté de tout un continent, les Lions de l’Atlas sont en demi-finale de la Coupe du Monde. Au terme d’un match parfaitement maitrisé par des marocains exemplaires, l’équipe de Walid Regragui l’a emporté (1-0) face au Portugal et devient la première équipe africaine à se qualifier pour une demi-finale de Coupe du monde.

Fidèle à son 4-1-4-1, Regragui était pourtant contraint de remanier son onze de départ notamment en raison de l’absence de Nayef Neguerd en défense blessé aux ischios jambiers face à l’Espagne et de Noussair Mazraoui mais pouvait finalement compter sur son milieu Sofyan Amrabat après l’exploit magnifique mais épuisant du Maroc face à l’Espagne.

Finalement, après l’Espagne, la situation au moment d’affronter le onze de Fernando Santos, n’était pas si différente, le Portugal restant sur un huitième de finale qui l’avait vu humilier la Suisse (6-1) et l’ancien entraineur du Widad Casablanca savait qu’il faudrait tenir, tenir pour faire douter cette équipe dont le meilleur buteur, Cristiano Ronaldo était une fois encore relégué sur le banc.

Les portugais ne tardaient pas à prendre la rencontre en main. Dès la cinquième minute, Fernandes centrait fort depuis la droite et trouvait Felix au premier poteau. Sa tête plongeante était détournée des poings par Bounou. Comme prévu, les albicelestes dominaient largement la rencontre mais ne parvenait pas à se crée d’occasion franche malgré quelques tentatives dans la surface bien maitrisées par une défense marocaine extrêmement sérieuse.

Le chronomètre filait inexorablement et le plan de Regragui, faire douter le Portugal, se déroulait parfaitement. Sur une des rares occasions exploitables par le Maroc, Yahya Attiat-Allah enclenchait un centre côté gauche. Ruben Dias tentait de s’interposer dans les airs mais Youssef En-Nesyri prenait le meilleur d’une tête piquée et trompait Diego Costa (1-0, 42’).

Dans les arrêts de jeu de cette première période, Bruno Fernandes tentait un centre, ou un tir on ne le saura pas, qui s’écrasait sur la transversale du but marocain symbolisant parfaitement le manque de réussite des portugais.

A la reprise Santos procédait à deux changements en remplaçant Guerreiro par Cancelo et Neves par Ronaldo, qui à 37 ans honorait sa 196è sélection (51’).

Longtemps incertain avant la rencontre, Romain Saïss été contraint de laisser sa place à Achraf Dari (57’).

Pour son troisième quart de finale de coupe du monde, le Portugal conservait la maitrise du ballon mais sans parvenir à inquiéter des marocains toujours aussi sérieux en défense malgré quelques rushs de Fernandes. La nervosité commençait à s’installer du côté portugais et la fatigue dans les rangs marocains.

L’arbitre argentin validait huit minutes de temps additionnel, Chedirra d’abord sur Pepe (90+1’) puis sur Félix (90+3’) écopait coup sur coup de deux cartons jaunes.

Réduits à dix, il était pourtant dit que le Portugal ne pourrait rien contre des Lions de l’Atlas surmotivés.

Pour la première fois de l’histoire de la Coupe du monde, une équipe africaine s’imposait en quart de finale (1-0) et décrochait son billet pour les demi-finales.

Agenda

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com