Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

RD Congo : l’ONU lève l’obligation de notification des achats d’armes

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies assouplit son régime de sanctions contre la République démocratique du Congo. Dans sa séance du 20 décembre, l’instance a décidé de lever une décision vieille de plus de 14 ans, qui exigeait aux partenaires de la RDC de notifier préalablement toute livraison d’armes en faveur du pays. La mesure a été saluée par le gouvernement congolais, qui estime qu’il a désormais les moyens de se doter de capacités nécessaires pour défendre son territoire contre les groupes armés. 

Ce 20 décembre 2022, le Conseil de sécurité des Nations Unies a levé l’obligation de notification préalable prévue par le régime de sanctions applicables en République démocratique du Congo. La mesure était en vigueur depuis 2008 et limitait la fourniture, la vente ou le transfert directs ou indirects, de matériel militaire à la RDC par les Etats. Le gouvernement congolais, par le biais du ministère de la Communication, se réjouit de cette mesure qui va permettre de mieux protéger le territoire congolais.

Cette résolution approuvée à l’unanimité par les membres du Conseil de sécurité vient ainsi réparer une injustice qui empêchait notre pays à se doter librement d’équipements militaires devant permettre aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) d’avoir les capacités nécessaires à défendre la patrie face notamment à l’agression rwandaise sous couvert du mouvement terroriste M23.

Roger NGAYA, Économiste

Le Gabon, qui exerce la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU depuis le mois d’octobre, estime que cette décision permettra de supprimer les entraves à la capacité de riposte de la RDC face aux groupes armés qui n’ont aucune contrainte et ne respectent aucun embargo.

Ce Conseil a fini par comprendre que restreindre la marge de manœuvre d’un gouvernement démocratiquement élu qui fait face à des défis sécuritaires de grande ampleur n’est pas une bonne chose. C’est la raison pour laquelle nous nous réjouissons de ce pas dans la bonne direction qui est également un message fort de solidarité au peuple congolais qui est dans une situation charnière et particulière de son histoire.

Michel Xavier Biang, Représentant permanent du Gabon auprès des Nations Unies

La résolution de l’ONU intervient après la rencontre à la Maison Blanche entre le président Tshisekedi et son homologue Joe Biden en marge du Sommet des dirigeants Etats-Unis – Afrique, tenu à Washington du 13 au 15 décembre; mais aussi de la visite effectuée par le secrétaire d’Etat américain  Antony Blinken en RDC les 09 et 10 août 2022. Outre le levée de l’obligation de notification préalable pour la livraison d’armes, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat de la Monusco, la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo d’un an, soit jusqu’au 20 décembre 2023. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com