Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sénégal : 11,3 milliards de FCFA pour améliorer les chaînes de valeur agricoles

Le Sénégal et le Fonds international de développement agricole ont signé, ce mercredi 13 avril 2022, un accord de financement d’un montant de 11,3 milliards FCFA afin d’accélérer la mise en œuvre du Projet de Compétitivité pour l’Agriculture et l’Élevage au Sénégal. Le gouvernement du Sénégal compte ainsi accroître les exportations de cultures à haute valeur ajoutée telles que les arachides décortiquées et les produits horticoles, ainsi que la productivité de l’élevage laitier.

11 milliards 300 millions de francs CFA en faveur des secteurs sénégalais de l’agriculture et de l’élevage. Cette enveloppe financière permettra de mettre en œuvre le Projet de Compétitivité pour l’Agriculture et l’Élevage au Sénégal. Une manière pour le pays de marquer un pas vers la souveraineté alimentaire. 

Pour que l’autosuffisance alimentaire devienne une réalité au Sénégal, il faudra des investissements massifs de la part du gouvernement et du secteur privé. A l’heure actuelle dans le nord du Sénégal, il y a suffisamment d’eau. Le fleuve Sénégal inonde toute cette région, de Saint-Louis à Bakel. Donc le problème d’eau ne se pose pas. Et les meilleures terres du Sénégal se trouvent dans le nord du pays et le sud de la Mauritanie. Donc, il faudra des investissements massifs pour que ce secteur vital pour l’économie du Sénégal soit revigoré et qu’il puisse justement, fournir au Sénégal les produits nécessaires à sa souveraineté.

Hamidine Moctar KANE, Docteur en Économie et en Intelligence Economique Mauritanie

Le Projet de Compétitivité pour l’Agriculture et l’Élevage au Sénégal cible environ 900.000 agriculteurs, dont 50% de femmes et 30% de jeunes. Il vise à améliorer la productivité des chaînes de valeur agricole, notamment l’accès au marché des produits de base de l’agriculture et de l’élevage dans le bassin arachidier et les zones agropastorales.

L’agriculture et l’élevage vont de pair. Donc le développement de l’agriculture va immanquablement impacter sur l’élevage avec l’accroissement justement, du cheptel. Le Sénégal possède l’un des cheptels les plus importants de l’Afrique de l’Ouest. Donc il est fondamental que justement un accent important soit mis aussi sur le développement des infrastructures concernant l’élevage avec des laiteries.

Hamidine Moctar KANE, Docteur en Économie et en Intelligence Economique Mauritanie

Avec l’opérationnalisation du Projet de Compétitivité pour l’Agriculture et l’Élevage au Sénégal, les autorités sénégalaises espèrent offrir aux entreprises, qui seront implantées dans l’agropole centre, de réelles opportunités de transformation.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com