Soudan : le processus de transition plongé dans une crise

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les attaques se multiplient entre civils et militaires qui se partagent le pouvoir au Soudan. Le président du Conseil souverain, le général Abdel Fattah al-Burhan, a annoncé la dissolution du gouvernement lundi 11 octobre. À noter que le Soudan a été le théâtre de trois coups d’État et de huit tentatives de coup d’État manquées, dont la dernière en date était le 21 septembre 2021.

Au Soudan, seul le Premier ministre a la tâche de former le gouvernement. Néanmoins, le président du Conseil souverain, l’organe chargé de superviser la période de transition dans le pays, le général Abdel Fattah al-Burhan, a exigé la dissolution du gouvernement, le lundi 11 octobre 2021. La tentative de coup d’Etat déjouée le 21 septembre 2021 et fomentée par des militaires, selon les autorités, a précipité le pays dans une crise politique selon l’avis des observateurs.

Civils et militaires se partagent le pouvoir au Soudan. Le camp des militaires ne manque surtout pas d’attaquer le gouvernement civil et estime être la seule force crédible à même de protéger la transition soudanaise. Les civils quant à eux accusent l’armée de n’avoir pas respecté le document constitutionnel signé en août 2019 et appellent à une refonte intégrale des forces de sécurité.

L’ONU craint que le processus de transition au Soudan ne vole en éclats. La situation actuelle du pays rappelle la fragilité du processus de transition démocratique entamé depuis plus de deux ans, suite à la destitution d’Omar El Béchir.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com