Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Union Africaine : la libre circulation des personnes et les droits de résidence et d’établissement

Au Sommet de l’UA tenu en juillet 2016, l’Assemblée a officiellement lancé le passeport africain, afin de faciliter la libre circulation des personnes sur tout le continent. La Commission et les Etats membres ont, depuis, engagé le processus de rédaction d’un protocole destiné à faciliter la libre circulation des personnes en Afrique et le droit de résidence et d’établissement.

Avantages de la libre circulation en Afrique

Par une résolution adoptée en février 2017, le Conseil de paix et de sécurité de l’UA a reconnu que les avantages de la libre circulation des personnes, des biens et des services surpassent les défis économiques et sécuritaires, réels ou perçus.

Le projet de protocole sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et le droit d’établissement en Afrique identifie quatre avantages potentiels de la libre circulation :

-Un accroissement des échanges et des investissements intra-africains ;

-Une amélioration de l’éducation et de la formation ainsi que de l’accès aux soins de
santé ;

-La facilitation de la mobilité de la main-d’œuvre et une meilleure utilisation des
ressources humaines et matérielles de l’Afrique ;

-Le développement du tourisme, et le renforcement de l’intégration continentale et du
panafricanisme.

L’intégration continentale africaine vise à stimuler le développement économique des Etats membres de l’UA. Les experts s’accordent à reconnaître que la libre circulation des personnes, des biens et des services contribue au commerce et aux investissements. Le commerce intra-africain représente environ 10 % du volume total des échanges à l’échelle du continent, ce qui est bien inférieur aux niveaux du commerce intrarégional en Amérique latine (22 %) et en Asie de l’Est (50 %).

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com