Zambie : vers la réduction de 12 milliards USD de la dette publique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Depuis son ascension au pouvoir le 24 août 2021, le président de la Zambie, Hakainde Hichilema, s’efforce de reconstruire l’économie du pays, fragilisée par une dette colossale, une inflation galopante, une monnaie qui s’affaiblit et surtout par la pandémie de covid 19. Le Chef de l’État zambien a annoncé son intention de diminuer de 12 milliards de dollars, la dette publique du pays.

La Zambie va réduire de 12 milliards de dollars sa dette publique ‘insoutenable’. C’est dans le cadre des plans visant à redresser l’économie du pays, initiés par le président Hakainde Hichilema. Ce dernier déplore que le budget national ait été submergé par le coût du service de la dette.

Alors que la dette publique de la Zambie s’élève à plus de 19 milliards de dollars en 2021, le président zambien Hakainde Hichilema, a défini pour son nouveau gouvernement un ambitieux programme de transformation socio-économique et de gouvernance. Sur les 12 milliards de dollars de dette extérieure de la Zambie, 3 milliards de dollars sont en euro-obligations, 3,5 milliards de dollars de dette bilatérale, 2,1 milliards de dollars sont dus à des organismes de prêt multilatéraux, et 2,9 milliards USD de dette bancaire commerciale. Mais depuis la victoire du président Hichilema, les obligations souveraines zambiennes libellées en dollars ont augmenté régulièrement.

L’économie zambienne est menacée par une forte hausse de la dette, les cours mondiaux imprévisibles des matières premières, une monnaie qui s’affaiblit et le coronavirus. L’inflation alimentaire est évaluée à plus de 30%, la plus élevée depuis près de deux décennies. En novembre 2020, la Zambie est devenue le premier défaut souverain de l’Afrique à l’ère de la pandémie de covid 19.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback