Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

18ème Sommet de la Francophonie : une dizaine de chefs d’Etat africains présents à Djerba

Début ce samedi 19 novembre 2022 sur l’île de Djerba, en Tunisie, de la XVIIIème Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement membre de l’OIF, avec pour thème principal : “la connectivité dans la diversité : le numérique, vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone”. Ce sommet qui se tient en Afrique, coïncide avec la célébration du cinquantenaire de la création de la Francophonie institutionnelle aura pour point culminal l’élection du nouveau secrétaire général de l’organisation et Louise Mushikiwabo, l’actuelle Secrétaire générale de l’OIF est la seule candidate enregistrée. 

Placé sous le thème : “la connectivité dans la diversité : le numérique, vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone”, le 18ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie s’est ouvert ce samedi 19 novembre 2022 à Djerba en Tunisie, en présence de 85 délégations, dont une dizaine de chefs d’Etat africains qui a fait le déplacement. Et parmi les thèmes du huis clos entre les chefs d’Etat figurent les questions de “défiance citoyenne”, de gouvernance politique et économique, d’autonomisation de la Femme et de la connectivité des peuples, mais surtout d’inclusion numérique comme vecteur de développement. L’autre point culminant de ce sommet est l’élection du nouveau ou de la nouvelle secrétaire générale de l’OIF et la rwandaise Louise Mushikiwabo actuelle secrétaire générale de la francophonie est l’unique candidate enregistrée. Actuellement, la planète compte environ 321 millions de locuteurs français. Parmi eux, 59% se trouvent en Afrique. Et pour les dirigeants africains, le sommet de Djerba devrait permettre au continent de jouer un rôle plus important dans le concert des nations francophones. Rencontrée au sortir de la 43ème session de la Conférence ministérielle de la francophonie, Louise Mushikiwabo revient sur les enjeux de ce 18 sommet de la francophonie.

Ce sera l’un des sujets à discuter avec les chefs d’États qui auront notamment une séance à huis clos sur la Francophonie de l’avenir, c’est- à dire le positionnement ou le repositionnement de notre organisation sur le plan mondial et les réformes internes de l’OIF. Nous aurons également un huis clos politique sur la relation entre les citoyens et les gouvernants et donc mon rapport sera réservé aux chefs d’états qui m’ont donné mandat il y a quatre ans.

Louise MUSHIKIWABO, Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie

Ce sommet célèbre avec deux années de retard, les 50 ans de cette organisation de 88 membres dont l’Afrique fut fondatrice via la Tunisie sous son président Habib Bourguiba, aux côtés du Sénégalais Léopold Sédar Senghor, du Nigérien Hamani Diori et du Cambodgien Norodom Sihanouk.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com