Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Adoption d’un outil communautaire de prévention et de lutte contre les discours de haine en Afrique centrale

C’est dans un contexte où la relation diplomatique entre la RDC et le Rwanda est sous tension permanente qu’un outil communautaire de prévention et de lutte contre les discours de haine en Afrique centrale a été adopté à l’issue d’un Forum tenu du 21 au 24 juin 2022 dans la capitale congolaise. Le document met particulièrement l’accent sur le droit à la liberté d’opinion et d’expression.

L’Afrique centrale veut se conformer aux normes internationales en matière de droits de l’homme. La région a ainsi élaboré un projet de stratégie régionale et un plan d’action contre les discours de haine dans les supports de communication écrite, audiovisuelle et numérique. Ceci dans un contexte où le discours de haine et d’incitation à la violence contre les communautés rwandophones s’est répandu, ces dernières semaines, en RD Congo. 

“ Ce projet qui porte sur la stratégie régionale et le plan d’action contre le discours sur la haine est vraiment ce qu’il fallait, pour éviter que les moindres altercations se transforment en grands conflits, et même souvent, en guerre civile. Parce que les gens ne se donnent pas de limites. Et on voit sur les réseaux sociaux ce qui s’y passe tout simplement.”

Sadio Morel-KANTÉ, Journaliste

L’ONU a salué l’adoption de ce projet de stratégie et de plan d’action, soulignant qu’il s’agit d’une importante initiative pour le vivre-ensemble dans les pays de l’Afrique centrale. L’organisation internationale s’engage alors à accompagner sa mise en œuvre. 

“ Cela tombe à point nommé,  d’autant plus qu’ il y a à peine quelques jours,  le Congo Brazzaville vient de sanctionner un député en campagne pour les prochaines élections législatives, qui a tenu des propos tribaux haineux et graves. Si cela est légiféré,  il n’y a rien de tel, pour asseoir le vivre ensemble et éviter aux gens,  de se dépasser,  d’aller dans les débordements qui peuvent conduire au pire.”

Sadio Morel-KANTÉ, Journaliste

Par ailleurs, la province du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC est, depuis la fin du mois de mars, de nouveau témoin des actions hostiles des rebelles du M23 contre l’armée congolaise et les Casques bleus de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC. Ce pays accuse le Rwanda de soutenir ce mouvement rebelle. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com