Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : 642 milliards de FCFA pour booster la production et la transformation du manioc

L’espace Cemac chemine vers la diversification de son économie. Au terme de la réunion du Secrétariat Technique du Programme des réformes économiques et financières de la CEMAC (PREF-CEMAC), pour l’élaboration du Plan de financement de la Stratégie communautaire d’import-substitution de la CEMAC tenue à Douala au Cameroun le 18 septembre 2022, les différents délégués parties prenantes, ont adopté un plan de financement de la Stratégie communautaire à hauteur de 642 milliards de FCFA, pour booster la production, la transformation du manioc et d’autres produits du cru dans la sous-région. 

Pour la mise en œuvre de la stratégie communautaire à hauteur de 642 milliards de FCFA afin de booster la production et la transformation du manioc dans la sous-région, six mesures  ont été définies et structurées, autour de 29 actions et 32 critères de réalisation. Parmi elles, la subvention de l’acquisition des équipements et des intrants, la création et l’accompagnement des unités de fabrication locale. Michel-Cyr Djiena Wembou le Secrétaire du PREF-CEMAC salut l’implication des autorités.

«Je voudrais exprimer notre profonde gratitude à l’endroit des Autorités nationales des pays de la CEMAC qui ne ménagent aucun effort dans la mise en œuvre effective des Décisions et Recommandations du COPIL du PREF-CEMAC. A nos partenaires, le Groupe de la Banque Mondiale (BIRD/IDA, IFC, MIGA), la Banque Africaine de Développement, la FAO, le PNUD, le FAGACE, le FSA, les autres PTF et les investisseurs, nous leur disons merci pour leurs soutiens multiformes et pour leur intérêt pour le développement économique et social de notre sous-région.»

Michel-Cyr Djiena Wembou, Secrétaire permanent du PREF-CEMAC, Cameroun

L’espace Cemac compte près de 8000 millions de barils de réserves pétrolières. Le Congo et le Gabon mènent le bal des plus grands producteurs dans cet espace communautaire. Dans son rapport annuel 2020 publié le 7 janvier 2022, la BEAC, la banque centrale de la région, indique un recul de la part du secteur pétrolier dans le produit intérieur brut (PIB). Pour le président de la Commission de la CEMAC, l’avenir est dans la diversification des économies. La filière manioc pourrait en grande partie jouer ce rôle

Sonore 2

Daniel Ona Ondo

Président de la Commission de la CEMAC

Gabon

Concernant l’accroissement de la commercialisation du manioc, il a été adopté comme mesures d’assurer le désenclavement des bassins de production du manioc par l’extension des voies d’accès au marché ; de promouvoir l’organisation des marchés et des chaînes d’approvisionnement ; d’améliorer la gouvernance de la filière manioc et de construire des marchés transfrontaliers.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com