Afrique : de nouvelles technologies pour lutter efficacement contre la pêche illicite

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Lutte contre la pêche illicite en Afrique. Des experts du Sénégal, Ghana, Côte d’Ivoire, Kenya et des organismes internationaux tels que Global Fishing Watch et Trygg Mat Tracking ont organisé dans la ville côtière de Saly au Sénégal un atelier pour renforcer les contrôles portuaires et lutter contre la pêche illégale en Afrique. À cet effet, les ONG ont présenté un nouvel outil Vessel Viewer, pour fournir des informations sur l’identité des navires opérant sur leurs côtes.

Du 9 au 10 novembre à Saly au Sénégal, un atelier a été organisé pour renforcer les contrôles portuaires et lutter efficacement contre la pêche illicite en Afrique. Quatre pays dont le Sénégal, le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Kenya en partenariat avec les ONG, Global Fishing Watch, Trygg Mat Tracking et des experts régionaux le Comité des Pêches du Centre-Ouest du Golfe de Guinée ont débattu sur les différents maux qui minent le secteur de la pêche en Afrique. La pêche illégale prospère en Afrique en partie à cause du manque d’infrastructures pour garantir la sécurité sur les côtes.

Les participants ont proposé des solutions communes pour vaincre définitivement ces pratiques illicites de pêches qui touchent plusieurs pays du continent. Les ONG prévoient de mettre entre les mains des inspecteurs des outils qui leur permettront d’accéder rapidement aux informations complètes sur les navires qui opèrent ou qui viennent faire escale.

Selon les experts, la pêche illégale en Afrique de l’Est et de l’Ouest est une problématique bien documentée qui implique des navires du monde entier. C’est pourquoi le Centre régional de suivi, de contrôle et de surveillance du CPCO propose une coopération opérationnelle, en améliorant la communication et en renforçant les capacités régionales dans le but de mettre fin à la pêche illégale.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com