Afrique du Sud : l’ancien président Jacob Zuma en liberté conditionnelle pour raisons médicales

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Incarcéré le 8 juillet 2021 pour outrage à la justice, L’ex-président sud-africain, Jacob Zuma a été remis en liberté conditionnelle en raison de problèmes de santé. Hospitalisé, puis opéré le 14 août 2021, il s’est vu accorder une liberté conditionnelle par les autorités pénitentiaires.

Condamné à 15 mois de prison, l’ancien président sud-africain, Jacob Zuma a été remis en liberté conditionnelle le dimanche 05 septembre 2021 pour des raisons médicales. Du fait de sa santé fragile, Jacob Zuma a bénéficié d’une remise en liberté pour se soigner, avant son procès du 9 septembre 2021. L’annonce a été faite par les autorités pénitentiaires sud-africaines.

Dès sa sortie d’hôpital, Jacob Zuma pourra rejoindre son domicile, à condition notamment de ne pas quitter le pays et de respecter un certain nombre de conditions émises par les autorités pénitentiaires. L’ancien chef d’Etat Zuma sera aussi soumis à supervision jusqu’à la fin de sa peine.

Pour rappel, Jacob Zuma est impliqué dans plusieurs affaires à savoir trafic d’influence, corruption, et extorsion en lien avec achat d’équipement militaire au groupe français Thales. L’incarcération de l’homme de 79 ans avait engendré de terribles émeutes qui avaient coûté la vie à plus de 300 personnes dans les provinces du KwaZulu-Natal et de Gauteng.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback