Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : hausse de 10 ans de l’espérance de vie entre 2000 et 2019 selon l’OMS

En Afrique, la mise en œuvre des politiques sanitaires, la multiplication des investissements en matière de santé et le renforcement de la couverture sanitaire universelle ont permis au continent d’avoir un meilleur bilan de santé. Sur le continent, vieillir mieux tout en restant en bonne santé est une réalité. Selon une étude publiée par l’Organisation mondiale de la santé en août 2022, l’espérance de vie « en bonne santé » en Afrique a augmenté de 10 ans entre 2000 et 2019, passant de 46 à 56 ans. Comment expliquer ce phénomène et quels efforts restent à faire en la matière sur le continent pour maintenir cette tendance ?

En Afrique, on vit mieux ! L’espérance de vie en bonne santé sur le continent a augmenté d’une moyenne de dix ans entre 2000 et 2019, passant de 46 à 56 ans. Un chiffre inférieur à la moyenne mondiale de 64 ans, malgré le fait que l’Afrique soit le continent ayant le plus progressé ces vingt dernières années en matière d’espérance de vie « en bonne santé », selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 L’augmentation sensible de l’espérance de vie en bonne santé ces deux dernières décennies témoigne de la volonté de la Région d’améliorer la santé et le bien-être de la population. Fondamentalement, cela signifie que plus de personnes vivent en meilleure santé et plus longtemps, avec moins de menaces de maladies infectieuses, et jouissent d’un meilleur accès aux soins et aux services de prévention des maladies.

Matshidiso Moeti Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique Botswana

Si vieillir en Afrique tout en restant en bonne santé n’est plus une chimère, c’est grâce aux progrès réalisés sur le continent en matière de santé que ce soit dans le domaine de la santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile, ainsi que les avancées dans la lutte contre les maladies infectieuses. Dans l’ensemble, la couverture des services de santé essentiels s’est améliorée pour atteindre 46 % en 2019, contre 24 % en 2000.

Nous ne devons pas dormir sur nos lauriers en se disant que les choses sont en train d’être faites. N’oublions pas que malgré le fait que les Etats aient introduit la prévention contre les maladies infectieuses, nous avons des maladies non-transmissibles comme l’hypertension, le diabète, etc. Ainsi que le cancer qui gagne actuellement du terrain sur le continent. Toutes ces pathologies pourraient entraîner une baisse de l’espérance de vie en bonne santé. Raison pour laquelle l’Afrique devrait consacrer davantage de budget pour la santé.

Vanessa KOUATCHOUANG, épidémiologiste

Sur le continent, les progrès sont loin d’être uniformes, avec des contre-performances dans des pays relativement prospères. L’Afrique de l’Est a le plus progressé, étant partie d’une espérance de vie en bonne santé de 43 ans en 2000 pour atteindre 58 ans en 2019. L’Afrique du Nord se rapproche de la moyenne mondiale avec 63 ans, tandis que l’ Afrique centrale, australe et de l’Ouest restent à la traîne, avec respectivement 54, 55 et 56 ans d’espérance de vie en bonne santé. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com