Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : Joséfa Sacko, une figure influente de la politique climatique africaine

Joséfa Sacko occupe le poste de commissaire de l’Union Africaine pour l’économie rurale et l’agriculture depuis 2017. Impliquée depuis plusieurs années dans la sécurité alimentaire et le changement climatique, cette polyglotte, agronome africaine de premier plan, utilise sa position pour amener les pays membres de l’UA à se mobiliser pour une résilience climatique prospère.

Désignée comme l’une des 100 personnes les plus influentes au monde en matière de politique climatique en 2019, Joséfa Sacko, est la commissaire de l’Union africaine pour l’économie rurale et l’agriculture. Son combat pour la résilience climatique commence avant son arrivée à l’Union africaine en 2017. Agronome angolaise, Joséfa Sacko a été conseillère spéciale auprès des ministères angolais de l’agriculture, supervisant la sécurité alimentaire, l’éradication de la faim et la réduction de la pauvreté. Au ministère de l’environnement, elle était ambassadrice de bonne volonté chargée du changement climatique.

Nous venons de lancer la stratégie de développement de la résilience au changement climatique de l’Union africaine. Elle n’existait pas auparavant. Nous avons des contributions déterminées au niveau national (CDN), mais ce ne sont que des engagements. Si nous mettons en œuvre cette stratégie comme voie à suivre, nous aiderons nos États membres à intégrer cet outil dans leurs propres programmes de développement climatique, afin que nous soyons tous sur la même page et que nous travaillions tous pour sauver la planète, construire un environnement résilient et durable à l’échelle mondiale.

Joséfa Sacko, Commissaire à l’Économie rurale et à l’agriculture à l’Union africaine – Angola

Josépha Sacko est connue pour sa participation active dans la résolution des difficultés agricoles en Afrique, notamment dans l’approvisionnement en eau potable.Cette pénurie d’eau qui touche les terres agricoles et plus de 418 millions de personnes en Afrique est, selon elle, le résultat du changement climatique. D’où le thème de l’édition 2022 de la Journée mondiale de l’eau, Les eaux souterraines : rendre visible l’invisible. 

Je saisis cette occasion pour appeler nos États membres à considérer la question de la sécheresse et du stress hydrique comme étant très urgente, car ce sont des sources de conflits, d’immigration et autres. L’eau est vraiment un problème critique auquel nous devons nous attaquer. 

Joséfa Sacko, Commissaire à l’Économie rurale et à l’agriculture à l’Union africaine – Angola

Depuis son accès au siège de la commission de l’Union africaine pour l’économie rurale, Joséfa Sacko dénombre de nombreux défis à relever sur le continent pour faire face à la sécheresse, aux inondations ou encore à l’invasion des criquets pèlerins. Aussi,à travers la Semaine africaine du climat de 2021, elle estime que pour aboutir aux Objectifs de développement durable, les États membres et la communauté climatique devraient tirer profit des opportunités de financement existantes pour répondre à l’accord de Paris de 2015 dans la lutte contre les changements climatiques. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com