Afrique : la CEDEAO appelle à la création d’une carte d’identité commune pour ses citoyens

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Réunis durant trois jours à Lomé, la capitale du Togo, des experts régionaux se sont entretenus sur les questions de lutte contre l’apatridie au sein de la Cedeao. Ils prévoient dans ce sens la mise sur pied d’une pièce d’identité commune d’ici 2024 pour tous les citoyens de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

À l’horizon 2024, la Cedeao, Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest prévoit une pièce d’identité commune pour ses citoyens. À cet effet, les experts régionaux sur les questions de lutte contre l’apatridie au sein de la Cédéao se sont concertés du mardi 02 au jeudi 04 dans la capitale togolaise Lomé. La rencontre de trois jours vise à faire le point sur les avancées de la campagne.

Selon le comité réuni, cette campagne va commencer par une procédure d’identification des cas d’apatridie, ce qui permettra aux Etats de quantifier le nombre d’apatrides sur leur sol, et d’examiner la meilleure approche pour l’éradication du phénomène.

Les experts envisagent notamment un projet de loi-modèle régional, pour institutionnaliser et légiférer en faveur de la naturalisation des apatrides. Pour rappel, l’apatridie est le statut d’un individu dépourvu de nationalité, ou n’étant reconnu par aucun Etat comme son ressortissant.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com