Afrique : le continent dans l’attente des premières doses de vaccin Johnson and Johnson

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le continent africain va bientôt réceptionner des doses de vaccin des fournisseurs du vaccin Johnson and Johnson. Ces commandes de doses de vaccins initiées et payées exclusivement par des africains vont permettre de vacciner  au moins 30% de la population africaine soit  50% de l’objectif visé. Les autres 30% de vaccins sont toutefois attendues des fournisseurs occidentaux.

D’après l’envoyé spécial de l’Union africaine chargé de diriger les efforts pour se procurer des vaccins contre le Covid-19 Strive Masiyiwa, le continent recevra bientôt des premières doses de vaccin anti covid-19 venant des fournisseurs du vaccin  Johnson and Johnson. Selon Strive Masiyiwa, les vaccins en cours d’acquisition vont permettre de vacciner 30% de la population africaine soit  50% de l’objectif visé. Les centres africains de contrôle et de prévention des maladies souhaitaient par ailleurs pouvoir vacciner  au moins 60 % des populations africaines pour immuniser le continent.

“Afin que nous puissions arriver à vacciner 800 millions de personnes nous aurons besoin de 1.6 milliards de doses dans le régime des doubles doses. Toutes contributions auxquelles nous devons compter doivent considérer l’ampleur que cela comprend. Cest 1.6 millions de doses donc nous avons besoin pour un régime de double doses”

En novembre 2020, l’union africaine et les centres africains de contrôle et de prévention de maladies s’étaient accordés avec les fournisseurs de vaccin pour offrir des vaccins pour au moins 30% des populations africaines. Le CDC Afrique, organe spécialisé de l’union africaine tient par ailleurs au respect de cet engagement afin d’atteindre l’objectif visé et de pouvoir vacciner 780 millions d’habitants sur les 1.3 milliard que compte le continent.

 “Les leaders africains ont rencontré le président Macron, représentant des donneurs pour l’offre des vaccins anti-covid-19 a la afrique en novembre et décembre 2020. Ils l’ont ainsi exhorter lors de cette rencontre a amener les autres pays donneurs à pousser leurs engagement de fournir les vaccins en afrique pour au moins 30% des populations”

Strive Masiyiwa, envoyé spéciale de l’Union africaine, indique que jusqu’à présent l’Afrique n’a pas pu atteindre ses objectifs de vaccination en raison de la non disponibilité de vaccin et non celui de l’argent contrairement aux idées véhiculées. Il indique par ailleurs que 200 milliards de dollars américain ont été déboursés au fournisseur du vaccin  Johnson and Johnson  pour acquérir 400 millions de doses.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com