Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : les gouvernements plaident pour l’implication des jeunes dans la lutte contre le terrorisme

Dans le cadre  de la conférence politique de Tanger  qui s’est tenue au Maroc, les gouvernements présents ont fait un plaidoyer en faveur du soutien aux jeunes issus des groupes extrémistes. Dans une interview spéciale accordée à Africa 24, le Secrétaire général de la Rabita Mohammadia des Oulémas Ahmed Abbadi insiste sur la mise en place des structures de sensibilisation des jeunes contre le terrorisme tout en les impliquant dans la lutte contre ce fléau qui fait des milliers de victimes sur le continent.

Dans sa stratégie de lutte contre le terrorisme,  le Maroc a depuis 2003 réussi à démanteler  200 cellules terroristes selon le Bureau Central d’Investigations Judiciaires. Cependant le phénomène grandissant, les jeunes sont devenu la principale cible des groupes qui prônent l’extrémisme violent. Pour le Secrétaire général de la Rabita Mohammadia des Oulémas Ahmed Abbadi, il faut mettre en place des mesures d’accompagnement permettant aux  jeunes d’explorer leurs centres d’intérêts. 

Qu’ils fassent des bandes dessinées, qu’ils fassent du théâtre interactif, encourageons les, ceux et celles qui n’ont pas de smartphones achetons leur des smartphones accompagnons les pour qu’ils puissent élaborer des contenus virtuels qui vont contrecarrer ces discours de haines et ils feront ça en s’amusant.

Ahmed Abbadi, Secrétaire général de la Rabita Mohammadia des Oulémas Maroc

La conférence politique de Tanger au Maroc a permis aux différents acteurs de jeter la lumière sur les notions de paix, de sécurité et de développement au sein de l’architecture africaine. Selon le Secrétaire Général de la Rabita Mohammadia des Oulémas Ahmed Abbadi, pour limiter l’implication des jeunes dans les guerres, il faut developper davantage de stratégies  impliquants les jeunes dans la lutte contre le terrorisme et l’extrêmisme violent. 

Il faut essayer de mettre en place des structures pérennes qui transcendent le temps politique c’est justement ce que le royaume du Maroc a réussi à faire et c’est pour cela que on a même décidé d’aller auprès des revenants des Daesch, du Sahel et des autres on ne les a pas approché comme étant seulement une source de problèmes mais aussi une source d’information, une source de savoir faire, une source d’intelligence

Ahmed Abbadi, Secrétaire général de la Rabita Mohammadia des Oulémas Maroc

Pour sa part, le Maroc a mis en place plusieurs structures de réinsertion des jeunes issus des groupes terroristes. Cependant comme l’indique Ahmed Abbadi il faut  que cette stratégie soit  l’apanage de tous les pays africains pour mettre fin à l’expansion du terrorisme et intégrer les droits de l’homme comme une nécessité pour tous.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com