Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : les médias invités à se servir des nouvelles technologies pour valoriser le continent

A l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse célébrée sur le continent le 03 mai 2022 à Arusha en Tanzanie, les journalistes ont été conviés à tirer profit des nouvelles technologies pour le bien de leur profession, mais aussi pour valoriser les mérites de l’Afrique.

Le journalisme sous l’emprise du numérique, voici le thème à réflexion pour la journée internationale de la liberté de la presse, célébrée chaque année le 03 Mai. Au niveau continentale et pour la première fois, cette journée a été célébrée à Arusha en Tanzanie. Une opportunité aux différents journalistes et acteurs de l’univers médiatique en Afrique de réfléchir aux défis posés par les nouvelles technologies à leur profession.

En tant que professionnels des médias, nous devons accepter de rester intellectuels. Quand je dis ça, je veux vous encourager à rester vigilants, à questionner les choses. Nous devons rester informés des idéologies, patriotiques, culturellement enracinés et professionnellement outillés. Nous devons être prêts pour naviguer la technologie et enfin, nous devons être financièrement instruits et pertinents sur le marché.

AYOUB RIOBA, Directeur Général de Tanzania Broadcasting Corporation Tanzanie

Pour sa part, la présidente de la République Unie de la Tanzanie Samia Suluhu Hassan, les journalistes ne doivent pas perdre de vue leur responsabilité d’éduquer la population même à l’ère ou leur profession souffre de déviation et d’intrusions apportées par les nouvelles technologies de l’information et de la communication. La cheffe de l’État a également plaidé pour plus d’unité dans les médias africains pour lutter contre la narration négative sur l’Afrique. 

Je me rappelle  du projet pour la création d’un média panafricain qui devait porter le nom de  voix d’Afrique, malheureusement, il a disparu. Aujourd’hui même si vous changez de nom, essayez de le faire renaître. C’était un beau projet et c’est au sein de ce média que vous devriez discuter de vos problèmes et des solutions y relatives ou encore comment défendre votre continent en parlant du bien qu’il a à offrir et construire une image différente de votre continent.

Samia Suluhu HASSAN, Présidente de la République Tanzanie

La célébration de la Journée Mondiale de la liberté de la presse, marque également la fin de la convention des médias africains qui s’est tenue ici à Arusha en Tanzanie du 1er au 3 mai 2022. Durant 3 jours, acteurs du secteur médiatique ont échangé sur les défis de la presse, notamment celle de la construction d’une narration positive de l’Afrique.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com