Afrique – COP 26 : les plus fortes vague de chaleurs enregistrées ces 7 dernières années

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Lors de la conférence cruciale face à la crise climatique mondiale, COP 26, ayant démarré ce 31 octobre, l’ONU fait savoir que les 7 dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées. C’est l’occasion pour les pays participants à cette conférence de Glasgow, de faire un bilan concernant le respect des accords de Paris assignés en 2015, et de soulever les problématiques qui constituent toujours un obstacle à la préservation des écosystèmes mondiaux.

Alors que s’ouvre la COP 26 du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow au Royaume uni, l’ONU prévient que les 7 dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées dans le monde. L’élévation du niveau de la mer, les concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre, la chaleur cumulée et bien d’autres facteurs exogènes ont atteint des valeurs records soulignent les experts… Constituant une menace sans précédent, pour les générations à venir.

Le rapport provisoire de l’Organisation météorologique mondiale sur l’état du climat mondial en 2021, ressort des incidences du réchauffement climatique sur la sécurité alimentaire et le déplacement de populations, mettant en péril la réalisation des objectifs de développement durable. La température terrestre étant modifiée, les écosystèmes sont perturbés et conduisent à une baisse des productions agricoles dans de nombreuses régions du globe.

Se basant sur les données des neuf premiers mois, l’Organisation météorologique mondiale OMM classe l’année 2021 à la 5e place des sept années les plus chaudes jamais enregistrées. La COP26 offre ainsi une occasion décisive de remettre tous les Etats sur la bonne voie conformément aux objectifs de l’Accord de Paris, de ramener le réchauffement planétaire à moins de 2 °C, à des niveaux pré industriels, à la fin de ce siècle.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com