Algérie : vers la création de 500 microentreprises dans le secteur halieutique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En Algérie, en vue de stimuler le secteur halieutique et lui permettre de satisfaire une demande locale en produits de pêche en pleine croissance, les autorités multiplient les mesures de soutien aux acteurs. Le gouvernement prévoit la création de 500 micro-entreprises dans la pêche et l’aquaculture d’ici 2024.

Le secteur halieutique de l’Algérie est en pleine croissance. Le gouvernement a annoncé le 20 octobre 2021, son intention de créer 500 micro entreprises et startups dans la pêche et l’aquaculture au cours des trois prochaines années. Une initiative qui s’inscrit dans la stratégie du gouvernement visant le développement du secteur sur la période 2021-2024.

Ce plan prévoit notamment de porter la production halieutique à 166 000 tonnes par an, de créer 30 000 emplois et d’améliorer la valorisation des produits de pêche destinés à l’export d’ici 2024. Selon le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques, l’État va également renforcer l’appui financier aux acteurs souhaitant s’investir dans le secteur halieutique. Des crédits seront ainsi alloués aux micro-entreprises en 2022.

En Algérie, l’aquaculture a connu une évolution croissante au cours des dernières années, en raison de nouveaux projets d’investissement visant à relancer la filière. Le secteur réalise plus de 20% de la production nationale. Selon les données de l’Office national des statistiques, la production halieutique a atteint environ 105 000 tonnes en 2019 et les exportations ont généré 9 millions de dollars.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com