Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bénin : l’opposition remporte 28 des 109 sièges aux élections législatives et conteste les résultats du scrutin

Quelques heures après la proclamation définitive des résultats des élections législatives du 8 janvier 2023, par la Cour Constitutionnelle, les trois grandes forces politiques qui siègeront à la 9ème législature ont réagi au verdict de la Haute juridiction. Les deux partis du camp présidentiel, l’UPR et le BR ont pris acte du résultat des urnes. De son côté, le parti d’opposition les Démocrates, qui a obtenu 28 sièges de députés sur 109, a contesté les résultats du scrutin donnés par la Cour et s’investit pour introduire des recours pour le compte de plusieurs circonscriptions électorales.   

En prélude à l’installation de la 9ème législature au Parlement à Porto-Novo, les trois grandes formations politiques qui se partagent les 109 députés ont été fixées sur leur sort au terme de la proclamation des résultats de la Cour constitutionnelle au Bénin. Jeudi 12 janvier 2023, les sages de la Cour Constitutionnelle ont confirmé les résultats provisoires donnés par la Commission électorale nationale autonome CENA. Avec un taux de participation estimé à 37,79 % par la Haute juridiction, les deux partis épaulés par le Chef de l’État Patrice Talon notamment l’Union progressiste le Renouveau et le bloc républication ont obtenu respectivement 53 et 28 députés soit 81 élus pouvant siéger à l’assemblée nationale. Le Parti d’opposition les démocrates de l’ancien Chef d’Etat Boni Yayi a glané 28 sièges. 

“Les démocrates 598 560 voix soit 24,16 %. L’Up le Renouveau 930 714 soit 37,56%. Le Bloc Républicain 724 240 voix soit 29,23%. Article 3 dit que la présente proclamation ne préjuge pas de l’issue des contestations  qui pourraient entraîner l’invalidation des sièges des députés ” 

Razaki Amouda Issifou , Président de la Cour constitutionnelle

Le parti les démocrates a rejeté les résultats provisoires de la CENA ainsi que ceux confirmés par la Cour Constitutionnelle . Cette situation engendre le contentieux électoral. Cependant l’opposition a annoncé des recours dans plusieurs circonscriptions électorales pour contester les résultats définitifs de la Cour. De son côté l’Union progressiste le Renouveau qui conforte sa position de principal force politique dans le pays avec 53 députés entend à travers ses élus placés leur mandat à l’écoute des populations. 

“ L’ obligation principale des élus et des partis politiques est de se concentrer sur le mandat à eux conféré. Les élus de l’Union progressiste le renouveau assumeront le leur à l’écoute permanent des citoyens et des citoyennes avec énergie et patriotismes en s’attachant à l’objectif politique du parti” 

ORDEN ALLADATIN , Député de l’Union Progressiste le Renouveau

A noter que la neuvième législature consacre l’entrée au parlement de 28 femmes dont 14 siègeront au sein de l’Union progressiste le renouveau présidé par Joseph Djogbénou, ancien président de la Cour constitutionnelle. Pour défaut d’obtention de la majorité parlementaire qui est estimée à 55  sur les 109 députés, le groupe d’élus minoritaires, les démocrates qui dispose de 28 élus, ne sera pas en mesure de contrôler les actions du gouvernement.

  

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com