Burkina Faso : les populations envisagent une mobilisation contre l’insécurité grandissante

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Face à la dégradation de la situation sécuritaire au Burkina Faso, la société civile prévoit une mobilisation pour exprimer son ras-le-bol. Si la situation sécuritaire ne s’améliore pas dans les régions les plus touchées, plusieurs mouvements de la société civile menacent d’appeler à une désobéissance civile.

Ras-le-bol de la société civile face à l’insécurité grandissante au Burkina Faso. En effet, plusieurs organisations de la société civile dénoncent l’abandon d’une partie des populations sous le diktat des groupes armés terroristes. Selon les responsables du Mouvement populaire, sauvons le Burkina Faso, le pays s’effondre sous le diktat des attaques jihadistes de plus en plus meurtrières.

Si la situation sécurité ne s’améliore pas dans les régions les plus touchées, ces organisations menacent d’appeler à une désobéissance civile. Nous ne pouvons pas continuer dans cette gouvernance, ce n’est pas possible, car au moment où on chassait Blaise Compaoré, on avait espoir que les choses allaient changer a martelé Marcel Tankoano, responsables du mouvement.

La recrudescence des attaques meurtrières dans plusieurs régions du Burkina Faso a occasionné la fermeture des écoles, plus d’un million et demi de personnes déplacées, les forces de défense et de sécurité débordées par la situation. Pour répondre à l’urgence, le ministre chargé de l’éducation nationale, le Pr Stanislas Ouaro a organisé le 25 octobre 2021, une rencontre d’échanges sur l’éducation en situation d’urgence.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com