Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : des huiles essentielles fabriquées à base d’épices du terroir

Deux jeunes entrepreneurs camerounais, Sebastio Santos et Luc Bisizi Nkok, passionnés de chimie depuis plusieurs années, ont mis à profit leur expertise pour le lancement de leur marque de produits cosmétiques Miesso. Dans leur laboratoire à Bonanjo, dans le premier arrondissement de la ville de Douala, ils extraient des huiles essentielles a base des carottes, bitter cola et noix de coco pour en faire des parfums Made in Cameroon.   

Lancée  officiellement en 2010  et opérationnelle depuis 2021, la startup  Miesso,  dirigée par François OWONO, propose des fragrances fabriquées à base d’épices du terroir. La marque dispose de variétés de parfums tous fabriqués au Cameroun avec une note traditionnelle rappelant sa provenance africaine. Les jeunes entrepreneurs affirment faire une sélection des meilleurs intrants pour la composition de  leurs produits 

“En termes de matières premières chez Miesso, nous avons tout d’abord le café vert, c’est du café vert que nous obtenons de l huile du café vert  et ce café vert provient  du Moungo chez les producteurs  reconnus par le ministère de l’Agriculture. Ensuite nous avons  du palmiste c est à dire les noix de palmes que nous pressons pour obtenir de l’ huile soit nous produisons de l huile nature en boites, soit nous l’aromatisons un peu  en faisant du palmiste aux milles fleurs”  

Eric Claude Nkok Bisizi, Responsable qualité hygiène sécurité et environnement

C’est ici à Bonanjo,  le quartier administratif de la ville de Douala au Cameroun que la startup a installé  son  bureau  sous la  supervision du chimiste  Santos Sebastio et  du qualiticien  Eric  Claude  Luc Nkok Bisizi  . 

Dans cet espace  aménagé en laboratoire,  on y trouve des appareils électroniques et mécaniques pour la fabrication des parfums et savons.  En ce qui concerne  les  huiles essentielles et organiques,  Sebastion Santos et  Claude Eric Luc Nkok  utilisent des techniques mi-modernes qui consistent  à extraire à l’ aide d’ un pressoir des huiles  de palmistes, noix de coco, pistaches, café vert et du coton pour éliminer les particules les plus fines par des filtres presse. 

Après cette  première phase,  suit l’étape des  analyses au microscope pour détecter les particules invisibles à l’œil nu. L’embouteillage survient enfin à la fin du processus. 

L’unité de fabrication des huiles  est  aussi utilisée pour la production des savons à base des fruits du verger  naturel tel que la papaye, mais avec des réglages et paramètres différents. 

Pour la commercialisation  sur le marché camerounais,  Eric Claude Nkok , le responsable commercial  de  la startup,  souhaite d’abord  que la  production en gamme  soit en stocks quantitatifs  afin de bousculer la concurrence sur le terrain. 

“Nous visons d’abord la consommation locale que les camerounais puissent consommer leur produit parce que c’est le produit des camerounais avant d’être  le produit des autres personnes.”

Eric Claude Nkok  Bisizi, Responsable qualité hygiène sécurité et environnement

La startup MIESSO, dont la marque représente l’acronyme de Michèle ESSO, a été créée en 2010 par l’ancienne déléguée régionale  du ministère de la Communication dans le Littoral pour venir en aide  aux  jeunes  diplômés en quête d’emploi en valorisant des produits made in Cameroon.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com