Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : les personnes handicapées dispensées de limite d’âge aux concours et à l’intégration

Au Cameroun, un arrêté signé par le Premier ministre chef du gouvernement le 19 mai accorde la dispense d’âge aux personnes handicapées lors des concours administratifs et des recrutements dans la fonction publique de l’Etat. Le texte leur permet dorénavant d’avoir accès à des opportunités d’emploi dans la fonction publique au-delà des plafonds généralement fixés. Une mesure saluée par les bénéficiaires. Retour sur la portée de cette mesure dans cet élément.

Pour un concours administratif dont les candidats ne peuvent excéder 30 ans, les personnes handicapées auront le droit de concourir même si elles sont âgées de plus de cinq ans maximum selon les dispositions d’un arrêté du Premier ministre signé le 19 mai 2022. Le texte vise à faciliter l’insertion de ces personnes souvent lésées lors des opportunités d’accès à l’emploi dans les services publics, une mesure saluée par les bénéficiaires.

“C’est avec un intérêt particulier que nous avons accueilli cet arrêté qui vient enrichir le corpus des textes mis en place pour l’épanouissement de la personne handicapée, surtout compléter l’article 13 du décret d’application de la loi de 2010 qui prévoyait cette disposition réglementaire afin de permettre aux personnes handicapées de bénéficier de cet octroi de dispense d’âge”.

Théophile KEMMEGNE
Président de l’Association des handicapés diplômés de l’enseignement supérieur

L’arrêté survient peu après la ratification par le Cameroun, en décembre 2021, de la Convention des Nations unies sur les droits des personnes handicapées, texte adopté par la communauté internationale en décembre 2006. Si les bénéficiaires s’en félicitent, ils estiment cependant qu’il existe encore des défis et qu’il faudrait des quotas lors des concours et recrutements.

“Comme il est dit dans le décret d’application de la loi de 2010, quand on dit à compétences égale priorité à la personne handicapée, nous n’observons pas généralement dans les concours affichés le résultat général pour qu’on sache les moyennes des concurrents. Comment est-ce qu’un concurrent handicapé peut prouver qu’il a été au même niveau que le concurrent non handicapé ? D’abord cette question de quotas, cette question de constats pour pouvoir permettre à chaque recrutement, à chaque concours administratif, de relever la présence, afin qu’il y ait une visibilité et une lisibilité sur cette problématique d’accès à l’emploi des personnes handicapées”.

Théophile KEMMEGNE
Président de l’Association des handicapés diplômés de l’enseignement supérieur

Président de l’Association des handicapés diplômés de l’enseignement supérieur
Un nouveau plaidoyer donc pour ces personnes, qui estiment qu’il ne s’agit pas de charité, mais de justice sociale et de droits auxquels les gestionnaires publics doivent être sensibilisés afin de faciliter leur mise en œuvre.

Agenda

Cameroun : réduction de consommation d’énergie des industries au profit des ménages

Le ministère camerounais de l’Eau et de l’Énergie appelle les industries locales  à revoir leur consommation d’énergie électrique. La mise en place de cette action contribue à mieux desservir des ménages évitant des coupures d’électricité pendant CAN 2021. Cette décision fait suite au délestage rencontré dans plusieurs périphérique du pays ce 23 janvier 2022, pendant le match Nigeria-Tunisie.

Congo-Pénurie du ciment : la Sonocc annonce la reprise de sa production dès le 31 janvier

Afin de couvrir la demande nationale en ciment, la Société nouvelle des ciments du Congo (Sonocc) va relancer ses activités dès le 31 janvier 2022. En effet, la cimenterie est en arrêt d’activités car le téléphérique est en panne, et sous l’effet de la covid-19, la commande passée pour dépanner le téléphérique tardait à arriver. Rappelons que depuis mi 2021, seule la cimenterie Forspak fonctionnait  mais ne pouvait pas combler le besoin des populations. 

Afrique : le Nigéria et Sao Tomé renforcent leur collaboration en matière de défense

Les forces armées du Nigéria et de Sao Tomé-et-Principe se sont exprimées en faveur d’un engagement en matière de défense. La rencontre entre les deux chefs d’état-major de la Défense a porté sur le rôle des deux nations dans la sécurisation du golfe de Guinée.Il en ressort un engagement ferme à la résolution des  problèmes de piraterie et à d’autres formes de criminalité.

Tchad : le mouvement UFDD dément tout ralliement au CMT

En date du 24 janvier 2022, l’Union des forces pour la démocratie et le développement(UFDD) a démenti toute alliance avec le Conseil militaire de Transition(CMT). En effet, plusieurs orpailleurs se faisant passer pour des membres de l’UFDD essayent de se rallier au CMT.Cependant, l’UFDD dément cette information affirmant  que ce groupe ne fait pas parti de ses troupes. L’UFDD dit s’inscrire dans la logique du dialogue que les autorités de transition envisagent organiser. 

RD Congo : manifestation pour la levée de l’état de siège

Les nouvelles mesures prises par le gouvernement de la République démocratique du Congo ont amené les populations à manifester ce 24 janvier 2022 contre les forces de l’ordre exigeant la fin de l’état de siège. Malgré un important dispositif sécuritaire mis en place depuis le 23 janvier 2022, les artères de la ville de Beni vibrent au son des tirs et des gaz lacrymogènes.Les organisations de la société civile appellent à un « dialogue entre les manifestants et les autorités de la ville ».

Burkina Faso : le président Roch Kaboré Marc Christian a démissionné ce lundi 24 janvier 2022

Dans un document manuscrit publié par la télévision publique (RTB), le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré annonce sa démission « dans l’intérêt supérieur de la nation », après deux jours marqués par des mutineries dans plusieurs casernes du pays. « Par la présente, et dans l’intérêt supérieur de la nation, suite aux événements qui s’y déroulent depuis hier, j’ai décidé de déposer ma démission de mes fonctions de Président du Faso, chef du gouvernement, chef suprême des Forces armées nationales », lit-on dans la lettre publiée par la télévision nationale. Dirigée par Paul-Henri Sandaogo Damiba, le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) qui a revendiqué le coup d’Etat.

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com