Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : les tests PCR anti-COVID 19 désormais payants

Au Cameroun les tests PCR anti-COVID 19 seront désormais payants. Gratuit jusqu’ici, il faut désormais débourser 30.000 francs CFA pour se faire tester. La décision, permet de trouver du financement pour limiter les charges qui pèsent dans les finances de l’Etat dans sa lutte contre la pandémie Covid 19.

Au Cameroun, Il faudra désormais débourser 30 000 FCFA pour passer un test PCR de COVID19,  gratuit jusqu’ici. Cette décision vise à trouver des bases financières pour renforcer la lutte contre la pandémie de COVID19 tout en limitant  les contraintes budgétaires qui pèsent sur les finances publiques.La gratuité des tests aura coûté une facture conséquente aux finances publiques. Sur une période d’évaluation de huit mois, entre mai 2020 et janvier 2021, l’achat des tests PCR a coûté à l’État du Cameroun plus de 24 milliards de francs CFA.

C’est une décision qui vient quand même résoudre les fondamentaux de la politique budgétaire de l’Etat du Cameroun. Il y a une hypothèse actuellement de basculer à un collectif budgétaire pour essayer de revoir un peu les prévisions en termes de recettes. Il y a certaines dépenses qu’on peut revoir, le fait de laisser les tests COVID à la charge de l’Etat lui revenait excessivement chère .

Onguene Ateba Julien, Economiste Cameroun

Si l’augmentation survient au moment où le coût de la vie semble plus élevé,  le test PCR, lui, est principalement exigé aux voyageurs internationaux. Les ressources générées devraient permettre de renflouer les caisses de l’Etat, alors que le pays fait face à une inflation presque généralisée, qui appelle à un éventuel réajustement du budget de l’Etat. A ce sujet, un mécanisme systématique permettant la traçabilité desdits fonds sera institué impliquant les ministères de la santé publique et celui des finances. Toutefois, des experts pointent le risque de fragiliser les populations à faible revenu avec cette décision. 

C’est une décision purement politique parce que c’est un frein dans la lutte contre le COVID19, puisque la couche défavorisée sera complètement lésée, n’ayant pas les moyens d’accéder à ce service. La lutte de ce côté là sera purement veine .

Katche Jean cecil, Pharmacologue Cameroun

Dans un tweet daté du 6 avril 2022, le ministre de la santé publique révélait que le Cameroun avait passé une semaine sans le moindre cas de nouvelle contamination dans les hôpitaux, une annonce visant à démontrer l’efficacité de  de la lutte contre la pandémie et la capacité du Cameroun à juguler la pandémie du Covid 19. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com