Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : salon sur les Énergies pour améliorer la transition énergétique

Le salon international des énergies renouvelables au Cameroun, qui se tient en marge de la 8e édition du Salon international de l’entreprise, des PME et du partenariat de Yaoundé, PROMOTE 2022 est placé sous le thème : « Les énergies renouvelables au cœur de la transition énergétique au Cameroun ».

Du 24 au 25 février 2022 au palais des congrès de Yaoundé, la foire internationale Promote accueille le salon International sur les énergies renouvelables au Cameroun. Placé sous le thème: “Les énergies renouvelables au coeur de la transition énergétique au Cameroun”, l’initiative de l’association camerounaise pour les énergies renouvelables, ACER née en mars 2014, a pour objectif d’engager le plaidoyer pour la mise en oeuvre d’une politique efficace pour une transition énergétique et une collaboration entre le secteur public et privé.

On partira des fossiles, le pétrole pour aller aux énergies vertes non polluantes. Bien évidemment pour laisser un capital à nos enfants, nos jeunes générations il faut préserver cette planète. Et pour préserver la planète on a besoin des énergies vertes qu’on appelle les énergies renouvelables alternatives. Ces énergies vertes alternatives sont dans la nature, et c’est très important elles ne polluent pas contrairement aux fossiles qui polluent et qui émettent les effets de gaz à effets de serres…

Gerard NTCHOUABIA , Président ACERCameroun

Au Cameroun 74% de la population selon le gouvernement à accès à l’énergie, seulement, le coût de l’énergie et sa stabilité demeurent un problème, d’où l’urgence pour les acteurs du secteurs d’anticiper et de trouver d’autres solutions pour améliorer le mix énergétique du cameroun porté à plus 90% par l’hydroélectricité et à près de 2 % par la biomasse et le solaire.

Il ya beaucoup de partie de la population qui n’ont pas accès à l’énergie.Et pour nous, en fait il faut créer une alliance forte entre la science, entre la politique entre aussi la société civile pour vraiment vérifier le besoin réel des populations différentes.

Nina NETZER , Representante Residente Friedrich-Ebert-StiftungAllemagne

Selon les experts, la demande camerounaise en énergie devrait augmenter dans les années à venir. On s’attend à un accroissement de celle-ci a un rythme d’environ 7,6% jusqu’en 2025. Elle devrait dépasser 1600 mégawatts a cette date, au moment où la population camerounaise va atteindre 28 millions et rendant la problématique énergétique encore plus aiguë.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com