Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : Serge Yanic Nana désigné personnalité EcoMatin 2021

Reconnu pour ses actions en faveur du développement des économies de la sous région CEMAC et d’autres actions et opérations d’envergure dans des projets structurants en Afrique, Serge Yanic Nana se positionne comme un féru des questions de project finance. Fondateur de Financia Capital, il a été désigné personnalité EcoMatin 2021, un prix qui célèbre la personnalité dont les actions ont positivement marqué l’environnement économique du Cameroun.  

Serge Yanic Nana, fondateur de Financia Capital, entreprise d’ingénierie et de conseil financier, fournisseur de solutions financières est un expert reconnu du monde de la finance. L’homme dont l’ambition est de faciliter le développement des économies africaines jouit d’une expertise avérée dans la recherche de financement et de project finance. C’est fort de ses exploits en faveur de solutions économiques aux projets structurants au Cameroun, à l’instar du financement à hauteur de 181 milliards de Francs CFA pour assainir le secteur de l’énergie en 2021, qu’il a été désigné le 10 décembre 2022 par le journal EcoMatin, “personnalité EcoMatin 2021”.

Je suis très honoré d’avoir reçu cette distinction quand je vois les personnalités qui ont été récompensées les années antérieures.

Serge Yanic Nana, P.D.G Financia Capital – Cameroun

Serge Yanic Nana,  a été au cœur de l’élaboration du projet de financement du nouvel aéroport Blaise Diagne de Dakar au Sénégal pour un montant d’environ 350 milliards de Francs CFA. Il se positionne également comme un vecteur de démocratisation et d’accès aux services boursiers dans la CEMAC. En juillet 2021 par exemple, grâce à son expertise, la regional bank est introduite en bourse, portant à 5 le nombre de valeurs cotées sur le marché sous régional.

On est parti d’aucun titre qui entrait dans le compartiment action de bourse en douze ans à deux ou trois titres en moins de deux ans. Et avec les efforts que font aujourd’hui les Etats de la CEMAC qui, tous se sont engagés à introduire les sociétés à la bourse dans un horizon de 2023-2024, on devrait normalement atteindre un portefeuille d’au moins dix entités boursières.

Serge Yanic Nana, P.D.G Financia Capital – Cameroun

Pour  l’évolution des marchés financiers africains, l’expert financier reste optimiste. Il préconise l’introduction des sociétés en bourse comme solution à la stimulation de revenus financiers. Il a été notamment à l’origine de l’introduction de la toute première société en bourse depuis la fusion des deux places boursières d’afrique centrale en 2019, notamment la Douala stock exchange et la libreville stock exchange.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com