Cameroun : sortir les enfants des mines pour l’école

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les responsables de la Sonamines, Société nationale des mines du Cameroun, ont lancé mardi 28 septembre, un projet visant à éradiquer le travail des enfants dans les petites mines d’or de la région de l’Est du pays. Dans cette partie du pays d’Afrique centrale pourvue en or, cette activité illégale draine des milliers d’enfants sur plus de 300 sites miniers. Sur place, des ONG qui s’emploient depuis des années à éradiquer ce phénomène, accueillent la nouvelle avec satisfaction.

“Zéro enfant dans les mines d’or”. Tel est l’intitulé du projet qui ambitionne de détourner les enfants du travail dans les sites miniers. Une étape importante qui pourra leur permettre d’améliorer leur éducation, en investissant les salles de classes qui côtoient ces mines d’or à ciel ouvert, dans la région de l’Est du Cameroun.

Du matériel didactique mis à disposition, pour permettre aux enfants de troquer des pioches et des récipients, par des crayons et des cahiers. Au Cameroun, les ONG locales estiment à plus de 20 000, le nombre d’enfants qui s’enfoncent dans la terre pour espérer ramener de l’or, souvent, au péril de leur vie. Des vies que ces organisations espèrent enfin voir préservées, grâce à ce projet de la Sonamines.

Début septembre 2021, le gouvernement camerounais a promis d’offrir un enseignement primaire gratuit aux enfants qui quitteront les mines. Une mesure qui s’inscrit dans les priorités de la Société nationale des mines du Cameroun, créée en 2020 par décret présidentiel, afin de promouvoir et de réguler les activités minières, dans ce pays d’Afrique centrale.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com