Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Centrafrique : plaidoyer pour la justice et la réparation en faveur des victimes des conflits armés

Le peuple centrafricain a célébré le 11 mai 2022 la journée de commémoration des victimes des conflits armés en République Centrafricaine. À cette occasion, une série de manifestations a été organisée à travers le pays. La commémoration a également servi de base d’échange pour la réconciliation et pour la justice et la réparation des victimes des crises militaro-politiques en République Centrafricaine.

Devenue au fil des années, « l’espace et le temps du devoir et du travail de mémoire selon les autorités centrafricaines, la journée de Commémoration des victimes des conflits armés en République Centrafricaine célébrée chaque 11 mai est au-delà des manifestations destinées à se souvenir de toutes les victimes et leur rendre hommage, cette commémoration, est une invitation à l’échange pour la construction du pays…

Ici à Fatima, il y a un petit monument à la mémoire des victimes qui a été fait par une association et donc chaque année nous venons ici pour déposer des gerbes. C’est une journée difficile parce qu’elle nous fait revenir en arrière pour nous rappeler ce qui nous est arrivé. 

Virginie BAÏKOUA, Ministre en Charge de la Réconciliation Nationale

Pour les victimes, leur droit ne doit pas seulement se résumer à une commémoration marquée par des discours et des dépôts de gerbe de fleurs, mais par l’obtention de résultats probants à partir des mécanismes actuels de justice transitionnelle. Face à cette situation les autorités ont annoncé la poursuite des actions pour la réparation et la justice en faveur des victimes. Ceci dans le but d’améliorer la réconciliation…

J’ai avec moi les représentants des victimes et leur message est clair, ils veulent une réparation. Et cette réparation n’est pas toujours de l’argent. La réparation, c’est la justice. Nous avons une commission pour la réparation, la justice et la réconciliation, parce que la vérité doit être dite. Et quand on doit dire la vérité, il y a la justice et cela mène à la réparation.

Virginie BAÏKOUA, Ministre en Charge de la Réconciliation Nationale

Placée sous le thème « la réparation : une nécessité pour la paix, la réconciliation nationale et la cohésion sociale », la célébration de cette 7ème journée instauré par le président Faustin Archange Touadera le 24 mars 2015 sur recommandation du Forum de Bangui, marque la volonté des autorités centrafricaines de pacifier le pays avec la force légitime et légale.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com