Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Centrafrique : un numéro vert “1316” pour dénoncer les actes de corruption

En République centrafricaine, le gouvernement appelle les citoyens à dénoncer les actes de corruption à travers le lancement d’une cellule de veille et un vert « 1316 « pour cerner et traquer les comportements déviants grâce aux dénonciations des usagers, au titre de la lutte contre la corruption.

En République centrafricaine, l’indice de perception de la corruption dans le secteur public est de 76 points, selon Transparency internationale. Pour lutter contre ce fléau qui fragilise le pays, le gouvernement intensifie ses actions de lutte et appelle les Centrafricains à dénoncer les actes de corruption via un numéro vert.

La corruption est profondément enracinée dans presque toutes les institutions centrafricaines. Et pour améliorer son action en matière de lutte contre ce fléau, le Premier ministre Félix Moloua appelle les différentes administrations et institutions centrafricaines à s’impliquer dans cette lutte.

En Centrafrique, comme dans plusieurs autres pays, la corruption est un véritable fléau au développement du pays et selon les autorités centrafricaines, elle fait perdre au pays chaque années plusieurs centaines de millions de FCFA.

En 2021, le Comité national de lutte contre la corruption (CNLC) a soumis au gouvernement un avant-projet de loi contre la corruption. l’adoption de ce texte devrait, selon les experts, permettre au pays de mieux développer une culture de la lutte contre la corruption. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com