Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Congo : les travaux de construction de la nouvelle zone économique spéciale de Pointe-Noire lancés

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a lancé des travaux de construction d’une zone économique spéciale à Pointe-Noire, la capitale économique du sud du pays. Grâce à ces réalisations, la République du Congo compte attirer les investissements étrangers, diversifier l’économie nationale et limiter la dépendance vis-à-vis du pétrole.

Un projet qui va se dérouler en deux phases, avec une livraison de chantier prévue en 2027. La Zone économique spéciale, installée dans la zone de Pointe-Noire, va  attirer dans ce pays d’Afrique centrale des entreprises vouées au raffinage pétrolier, la métallurgie, la fabrication des produits alimentaires, la fabrication des boissons, le travail du bois. En lançant  les travaux de construction de la zone économique spéciale à Pointe-Noire, le président Denis Sassou Nguesso veut explorer des niches autres que le pétrole. De quoi assurer des milliers d’emplois comme le précise le ministre des Zones économiques spéciales.

Ce grand projet va générer dans sa premières phases 8 000 emplois directs, et 16 000 emplois indirects, soit sur la période 24 000 emplois internes. Il convient donc de rappeler que bien que bénéficiaire d’un régime douanier, fiscal et de change particulier, les entreprises implantées dans cette zone économique restent soumises aux dispositions du code du travail de la RDC. A ce titre, elle s’engage à employer en priorité les congolais. 

Jean-Marc Thystère Tchicaya, Ministre des Zones économiques spéciales

C’est l’entreprise Arise international qui est le principal partenaire du projet. Selon ses responsables, la zone économique spéciale à Pointe-Noire devrait attirer des investissements étrangers estimés à 1 milliard de dollars, dont 150 millions seraient dédiés au développement de l’écosystème industriel. Attendus de nombreux produits fabriqués sur place.

Nous sommes en train de signer avec trois investisseurs qui commenceront la construction de leur unité dans le secteur du transport, la fabrication des buses, ainsi la transformation de bois et contreplaqué.

Gagan Gupta, Président-directeur général de ARISE IIP

À côté de cette zone économique spéciale, l’on compte deux universités en cours de construction. Geoffroy Michel Dibakala, un membre du bureau exécutif du Conseil municipal de Pointe-Noire, estime qu’il y aura une adéquation formation-emploi. Après Pointe-Noire, les autorités congolaises ambitionnent de construire d’autres zones économiques spéciales, notament  à Brazzaville et Ouesso, dans le nord du pays.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com