Côte d’Ivoire : 3,94 millions d’hectares de forêts perdus en 10 ans

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Reboiser plutôt que déboiser, tel est le message des maires des villes africaines à l’endroit des populations, dirigeants et consommateurs africains. À en croire les experts, la situation est alarmante. 3,94 millions d’hectares de forêts ont disparu en l’espace de 10 ans. Une prise de conscience est donc urgente. 

La déforestation est un fléau qui fait des dégâts en Afrique. Rien que sur la période 2010-2020, le continent a vu disparaître par an en moyenne, selon les Nations unies une superficie nette de 3,94 millions d’hectares de forêts. Un chiffre en hausse par rapport aux décennies précédentes et très supérieur à celui de l’Amérique du Sud. Sur le continent Africain, c’est en Côte d’Ivoire où la déforestation est la plus forte avec 90% de forêt disparue. Une situation alarmante que les autorités comptent endiguer en posant les bons gestes.

Des études détaillées, fondées sur des données satellitaires, mettent en évidence la responsabilité majeure de l’agriculture dans la déforestation en Afrique. Selon un atlas réalisé par le CILSS (Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel), le doublement des surfaces cultivées en Afrique de l’Ouest, entre 1975 et 2013, s’est fait non seulement au détriment des forêts et mangroves, mais aussi et surtout des savanes.

Dans le cadre de la 20e conférence de l’observatoire international de la démocratie participative, une vaste campagne de planting d’arbre a été organisée à Abidjan. La 20e conférence qui a rassemblé les maires des villes africaines du 20 au 22 octobre, était l’occasion de réfléchir aux moyens de lutter efficacement contre le changement climatique, par la promotion de nouvelles habitudes plus écologiques.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com