Côte d’Ivoire : le gouvernement veut éradiquer la corruption

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La Côte d’Ivoire a lancé plusieurs opérations « coup de poing » contre la corruption dans les services publics, notamment la police et la gendarmerie, a annoncé mardi 14 septembre  Zoro Epiphane Ballo le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption, un portefeuille créé en avril 2021.

Opération coup de poing en Côte d’ivoire. Avec le slogan, “attention à la fraude, attention au racket, l’Etat vous voit”, les autorités ivoiriennes sont déterminées à mettre fin à la corruption dans les services publics.. Un fléau persistant dans le pays. La police et la gendarmerie, des secteurs très touchés par la corruption sont visés par les enquêteurs notamment pour les pots-de-vin prélevés aux vendeurs de produits vivriers sur les routes de Côte d’Ivoire.

À travers l’opération, le gouvernement ivoirien veut surtout « promouvoir la bonne gouvernance ». Selon le dernier classement de l’ONG Transparency International publié en avril dernier, la Côte d’Ivoire a amélioré sa performance depuis 2013 et se classe au 104e rang sur 180 pays, en matière d’indice de perception de la corruption.

Plusieurs secteurs du service public ont déjà été visés par des opérations visant à recueillir des preuves de corruption notamment dans la santé, l’éducation ou encore la justice.  Les résultats de ces investigations ont été transmis aux autorités. Dans une enquête réalisée en 2017 par Afrobaromètre, un Ivoirien sur deux déclarait payer des pots-de-vin aux agents de police ou de gendarmerie pour éviter des problèmes et un sur trois payait les agents de l’administration pour se faire délivrer des documents.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com