Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Côte d’Ivoire : le gouvernement vise la transformation de 2 millions de tonnes de cacao par an

Pour améliorer les revenus des cultivateurs et les recettes du cacao, premier produit d’exportation de Côte d’Ivoire, les pouvoirs publics se fixent pour objectif de relever la transformation locale des fèves de cacao, au minimum à 50% de la production annuelle, soit environ 2 millions de tonnes par an. Une action qui devrait également contribuer à l’amélioration des revenus des producteurs. Ces mesures ont été annoncées par le vice-président ivoirien Tiémoko Meyliet Koné, lors des Journées nationales du Cacao (JNCC) 2022.

Assurant plus de 40% de l’offre mondiale de cacao, avec une production moyenne annuelle de 1,2 million de tonnes, la Côte d’ivoire veut améliorer la durabilité de ce secteur. les autorités ivoiriennes ont, à l’occasion des Journées nationales du cacao et du chocolat (JNCC), tenues du 30 septembre au 02 octobre 2022, mis l’accent sur les priorités liés à la filière, notamment la transformation locale d’un minimum de 50% de la production annuelle de fèves de cacao et l’amélioration des revenus des producteurs. Ces priorités ont été présentées par le vice-président ivoirien Tiémoko Meyliet Koné.   

Je voudrais rappeler l’ambition du chef de l’Etat de faire de la Côte d’Ivoire un pays industrialisé à l’horizon 2030, en transformant sur place l’essentiel de nos matières premières en particulier celles provenant de l’agriculture. J’en appelle donc à nos partenaires à l’ensemble des investisseurs du secteur de l’agro-industrie et à nos artisans chocolatiers, pour œuvrer davantage en faveur d’une transformation plus importante de notre cacao en produits finis. C’est cela qui nous permettra d’accroître sensiblement les dividendes de la culture cacaoyère pour notre pays. La stratégie mise en place vise à transformer localement au minimum 50% de la production annuelle de fèves de cacao, qui se situe à environ 2 millions de tonnes par an.

Tiémoko Meyliet Koné , Vice-Président de la République 

Concernant l’amélioration des revenus descends des cacaoculteurs, les autorités ivoiriennes, ont reconnu les efforts des producteurs et dressé le bilan de la réforme de la filière au cours de ces dix dernières années, réforme qui a permis de distribuer plus de 16 000 milliards de F CFA aux planteurs. Le vice président Meyliet Koné a également au cours de son allocution annoncé une hausse des prix bord champ durant  la campagne café-cacao 2022/2023.

La réforme de la filière mise en œuvre sur ce fondement, a donné des acquis indéniables ces dix dernières années, a cet effet depuis le début de cette réforme, ce sont plus de 16 000 milliards de FCFA de revenus financiers qui ont été distribués aux planteurs. Quant à la contribution de la filière cacao à l’amélioration du cadre de vie des populations rurales et en particuliers des producteurs de cacao et de leurs familles, ce sont plus de 70 milliards de FCFA qui ont été investis par le Conseil café-cacao. Les prix bord champ fixés lors du dernier Conseil des ministres: 900 FCFA le kg de cacao pour la campagne principale 2022/2023, soit une hausse de 75 F CFA par kilo en plus, 750 FCFA / kg de café au titre de la campagne 2022/2023, contre 700 FCFA lors de la campagne précédente.

Tiémoko Meyliet Koné , Vice-Président de la République 

Les mesures prises par l’Etat de Côte d’Ivoire  pour parvenir à la durabilité économique de la filière cacao sont mises en œuvre dans un contexte marqué par la montée de l’inflation découlant des chocs extérieurs, notamment le conflit russo-ukrainien.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com