Ethiopie : le parti du Premier ministre remporte les élections législatives

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le 21 juin 2021, dans un bureau de vote d’Addis-Abeba quelques électeurs choisissent leurs représentants au Parlement Fédéral

Le conseil d’administration a déclaré que le Parti de la prospérité de M. Abiy avait remporté 410 des 436 sièges. La formation au pouvoir assure ainsi un donnant un nouveau mandat de cinq ans au Premier ministre Abiy Ahmed.

Le Parti de la prospérité du Premier ministre Abiy Ahmed a remporté le plus grand nombre de sièges lors des élections législatives éthiopiennes tenues le 21 juin 2021. Selon les chiffres rendus public samedi 10 juillet 2021, par la Commission électorale nationale, le parti de Abiy Ahmed a remporté 410 des 436 sièges au Parlement fédéral, qui verra certains sièges restés vacants car le vote n’a pas eu lieu dans certaines parties du pays en raison de troubles ou de raisons logistiques. Selon certains observateurs, cette victoire du parti au pouvoir assure un nouveau mandat de 5 ans au Premier ministre Abiy Ahmed.

Lecture des résultats des élections par le vice-président Woubshet Ayele, en présence de SE le président Sahle-Work Zewde, président de la République fédérale démocratique d’Éthiopie.

Reporté à deux reprises à cause de la Covid-19, le vote n’a pas pu se tenir dans près d’une centaine de circonscriptions, en raison de violences ethniques ou de problèmes logistiques. “Compte tenu des troubles de la paix dans certaines régions, de la complexité politique, des conséquences de la pandémie de Covid-19, mais aussi de la situation dans la partie nord, dans la région du Tigré, mais également l’immensité géographique et la population de notre pays, tout cela montre à quel point le travail était énorme. Par conséquent, le conseil a fonctionné dans ces situations difficiles”, a détaillé la présidente Sahle-Work Zewde lors d’un discours.

Selon la commission électorale, un second tour devrait être organisé dans quelques juridictions. Aucune date n’a été annoncée dans la région du Tigré, où la situation reste tendue malgré le cessez-le-feu unilatéral annoncé en juin 2021 par le Premier ministre Abiy Ahmed.

Les élections législatives se sont déroulées de l’avis de plusieurs observateurs dans le calme. Toutefois, le boycott de l’opposition, la guerre, la violence ethnique et les difficultés logistiques ont assombri le scrutin et la non-tenue de ce dernier dans trois des dix régions. Le chef de l’opposition, Berhanu Nega, a déclaré : “que son parti, les Citoyens éthiopiens pour la justice sociale (Ezema), avait déposé 207 plaintes après que des responsables locaux et des miliciens ont bloqué les observateurs dans la région d’Amhara et dans la région des Nations, nationalités et peuples du Sud”.

Selon la commission électorale, un second tour devrait être organisé dans quelques juridictions. Aucune date n’a été annoncée dans la région du Tigré, où la situation reste tendue malgré le cessez-le-feu unilatéral annoncé en juin 2021 par le Premier ministre Abiy Ahmed.

Marie Colette BABASSAGANA

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback