Gambie : le candidat à la présidentielle Mama Kandeh menacé de poursuites judiciaires

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Yahya Jammeh a violé l’interdiction de participer à la campagne électorale en Gambie. Des enregistrements de l’ex-chef d’Etat, exilé en Guinée équatoriale, ont été diffusés lors des événements de campagne du candidat Mama Kandeh, suscitant la désapprobation du président de la République Adama.

Le candidat à la présidentielle en Gambie Mama Kandeh est menacé de poursuites judiciaires. Des voix s’élèvent dans les rangs du parti au pouvoir contre le soutien manifeste de l’ex-président gambien Yahya Jammeh pour le candidat du Congrès démocratique de la Gambie. Le président Adama Barrow a indiqué qu’il est prêt à saisir la Commission électorale pour dénoncer l’ingérence de Yahya Jammeh dans le processus électoral gambien.

Il est reproché à Mama Kandeh de diffuser des enregistrements audio de Yahya Jammeh, lors de ses caravanes électorales. Pourtant, l’ex-dirigeant est sous le coup d’une interdiction de participer à la campagne électorale dans le pays. De plus, son parti l’Alliance patriotique pour la réorientation et la construction n’a présenté aucun candidat pour le scrutin, mais a signé une alliance avec le parti présidentiel, le Parti national du peuple.

Yahya Jammeh bénéficie encore d’un important soutien politique en Gambie. Son futur rôle dans le pays, ainsi que la question de la justice pour les crimes commis sous son règne occupent les débats politiques dans le pays. En Gambie, près d’un million d’électeurs sont appelés aux urnes le 4 décembre pour élire leur président pour un mandat de 5 ans.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com